Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Faits divers – Justice

Deux hommes suspectés d'avoir participé à l'enlèvement d'une jeune femme à Bethoncourt interpellés

samedi 16 mars 2019 à 21:23 Par Mélanie Kuszelewicz, France Bleu Belfort-Montbéliard et France Bleu Isère

Ce samedi, deux hommes ont été présentés au parquet de Montbéliard. Ils sont suspectés d'avoir participé à l'enlèvement d'une jeune femme à Bethoncourt le 27 décembre 2018. Elle avait été retrouvée blessée en Isère le lendemain. Une information judiciaire a été ouverte.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Radio France - Manon Klein

Bethoncourt, France

Deux hommes ont été interpellés dans l'affaire du kidnapping d'une jeune femme à Bethoncourt le 27 décembre 2018. Elle avait été emmenée de force jusqu'en Isère. Les deux individus ont été présentés au parquet de Montbéliard ce samedi. Une information judiciaire a été ouverte.

Transportée à plus de 300 km de chez elle

La femme avait été enlevée au domicile de ses parents dans la commune du Doubs, située près de Montbéliard. Elle avait été transportée en voiture jusqu'en Isère où elle a été retrouvée le lendemain matin dans un champ à Satolas-et-Bonce, blessée aux mollets par arme à feu. 

Selon les premiers éléments de l'enquête, les agresseurs auraient pu vouloir faire pression sur le mari de la victime. Ce dernier, un homme de 30 ans connu des services de gendarmerie était au Maroc au moment de l'enlèvement. L'enquête a été confiée à la section de recherche de la gendarmerie de Besançon.