Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Deux jeunes hommes de 16 ans en garde à vue après l'agression d'un conducteur de tram à Dijon

Par

Après l'agression d'un conducteur de tram à Dijon, l'enquête avance. Deux mineurs sont en garde à vue, indique nos confrères de l'AFP, information confirmée à France Bleu Bourgogne par le parquet de Dijon. Le chauffeur de 52 ans, blessé au visage, a reçu cinq jours d'arrêt.

Port du masque obligatoire à bord du réseau de transports dijonnais. Port du masque obligatoire à bord du réseau de transports dijonnais.
Port du masque obligatoire à bord du réseau de transports dijonnais. © Radio France - Stéphanie Perenon

L'enquête avance après l'agression d'un conducteur de tram ce jeudi soir à Dijon à la station Godrans. Deux mineurs ont été interpellés selon une information de l'Agence France Presse, confirmée à France Bleu Bourgogne par le parquet de Dijon. Il s'agit de deux jeunes hommes âgés de 16 ans. Ils sont en garde à vue au commissariat de Dijon. L'enquête, confiée à la Direction départementale de la sécurité publique de Côte-d'Or est toujours en cours. Mais une enquête qui s'avère "plus complexe que ce qui a été indiqué jusque-là", a tweeté ce vendredi après-midi, le procureur de Dijon, Eric Mathais.

Publicité
Logo France Bleu

Cinq jours d'ITT pour le conducteur agressé

L'agression s'est déroulée ce jeudi 30 juillet vers 18H30, le conducteur qui allait laisser sa place au moment de la relève a voulu rappeler les consignes du port de masque obligatoire à deux voyageurs. Mais le ton est rapidement monté comme nous le confiait le représentant syndical de la CGT de DIVIA. Le conducteur blessé au visage, a été pris en charge par les pompiers. La direction de DIVIA Mobilités précise que son salarié a reçu cinq jours d'Incapacité Temporaire de Travail (ITT) après cette agression qu'elle condamne. Et salue dans un communiqué, "l’engagement sans faille et remercie l’ensemble des conducteurs du réseau qui, dans ce contexte difficile post COVID, assurent aux habitants de la métropole un service public de transport sûr et efficace."

Des renforts policiers sur le réseau dijonnais

La préfecture de Côte-d'Or a annoncé ce vendredi matin sur les réseaux sociaux, la présence de renforts de police sur le réseau de transports dijonnais.

Côté syndicats, "on attend maintenant de voir si cette présence policière va s'inscrit dans la durée", explique Frédéric Pissot, le secrétaire régional de la CGT DIVIA. Lors d'une réunion ce matin avec la direction de DIVIA Mobilités, le syndicat a également "demandé l'augmentation des effectifs du pool de médiation sur le terrain", poursuit Frédéric Pissot. Un service composé pour le moment d'une quinzaine de personnes au total, pour une présence sur tout le réseau bus et tram, de jour comme de nuit. 

Ce vendredi matin, une opération de la police municipale a été menée à l'arrêt Godrans à Dijon, avec contrôle du port du masque et verbalisations si nécessaire. "On espère que les engagements seront tenus sur la durée", conclut le représentant de la CGT chez DIVIA.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu