Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Deux joueurs du Stade Français en garde à vue, accusés d'agression sexuelle

dimanche 23 juillet 2017 à 20:02 - Mis à jour le lundi 24 juillet 2017 à 10:49 Par Emmanuel Collardey, France Bleu Paris et France Bleu

Josaia Raisuqe et Vuidravuwalu Waisea, deux rugbymen fidjiens du club parisien, sont interrogés au commissariat du XIIIe arrondissement depuis ce dimanche après un dépôt de plainte pour agression sexuelle "avec circonstances aggravantes". Leur garde à vue a été prolongée.

Illustration police
Illustration police © Radio France - Guillaume Chhum

Paris, France

Cette grave accusation pèse sur les épaules de deux joueurs fidjiens du Stade français. Selon une source proche du dossier, citée par l'AFP, il s'agit de Josaia Raisuqe et Vuidravuwalu Waisea. D'après franceinfo ils ont été placés en garde à vue, dimanche 23 juillet, dans le commissariat du XIIIe arrondissement à Paris, après une plainte pour agression sexuelle avec circonstances aggravantes et pour violences volontaires en état d’ivresse. L'un des deux joueurs est toujours en état d'ébriété ce dimanche en fin de journée, l'autre nie les faits.

Deux femmes de 23 ans et 35 ans et un homme de 23 ans affirment que ces deux joueurs les ont agressés dans la nuit de samedi à dimanche vers 3 heures du matin, dans le XIIIe arrondissement. Une accusation relayée sur Facebook par l'une des ces personnes, Lyes Louffok.

D'après franceinfo, la femme de 35 ans et le jeune homme ont reçu chacun deux coups de poing, la troisième femme a été plaquée contre un mur et saisie à la poitrine. L'homme a reçu 3 jours d'ITT, (Interruption Temporaire de Travail), la femme de 35 ans en a reçu 2.

Le Stade Français appelle "à la prudence dans les commentaires" et "condamne (...) toute forme de violence"

Dans un communiqué, la direction du Stade Français se contente ce dimanche soir d'appeler "à la prudence dans les commentaires", assurant ne pas avoir "d'information officielle". Le club assure que "en vertu des valeurs qu'il défend et notamment du respect dû à chacun", il "condamne avec la plus grande fermeté toute forme de violence et en particulier les violences faites aux femmes" et qu'il "prendra, bien évidemment, les mesures appropriées en fonction des faits s'ils étaient avérés".