Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Deux Mayennais interpellés pour violences conjugales présumées

-
Par , France Bleu Mayenne, France Bleu

À Laval, la police est intervenue par deux fois, ces derniers jours, aux domiciles de jeunes femmes pour des faits de violences conjugales.

Illustration police
Illustration police © Radio France

Vendredi dernier, la police reçoit l'appel d’une jeune femme aux alentours de 18 heures. Une patrouille arrive, entre dans l'appartement et tombe nez à nez avec le conjoint violent. En garde à vue il reconnaît les faits à demi-mot, mais les enquêteurs s’aperçoivent surtout que l'homme a en fait bravé l'interdiction qui lui a été faite il y a plusieurs mois d'approcher sa compagne. Il a déjà été condamné par la justice pour violences conjugales et sera jugé le 17 septembre, à nouveau donc, par le tribunal de Laval. 

Dimanche dernier, à Laval toujours, dans le quartier de Saint-Nicolas la police intervient dans un appartement. Arrivées sur le pas de la porte, les forces de l'ordre entendent plusieurs appels au secours d'une dame. Son conjoint en état d'ivresse la frappe. Interpellé, il donne une fausse identité et les enquêteurs vont s'en rendre compte pendant sa garde à vue. L'homme est sans domicile fixe, en situation irrégulière sur le territoire national. Il a désormais 60 jours pour quitter la France. La victime, elle, n'a pas porté plainte et n'a pas souhaité être entendue par la police.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu