Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Deux militaires emportés par une avalanche en Belledonne, l'un d'entre eux est mort

Les deux militaires ont été pris dans une coulée de neige dans le "grand colon". L'un d'entre eux n'a pas survécu.

Le massif de Belledonne en Isère
Le massif de Belledonne en Isère © Radio France - Stéphane Milhomme

Les deux militaires de la 27e Brigade d'Infanterie de Montagne (BIM) étaient partis pour une sortie en montagne, dans le massif de Belledonne mercredi soir et avaient dormi sur place avant de s'élancer ce jeudi matin 3 janvier dans la descente à ski du Grand Colon. C'est dans ce couloir central de la face Ouest, qu'ils ont été emportés par une avalanche. 

Les secours alertés par le père d'un des deux skieurs

C'est le père d'un des militaires (celui qui n'a pas survécu) qui a donné l'alerte vers 16h30 jeudi, inquiet de ne pas arriver à joindre son fils. D'importants moyens ont alors été dépêchés sur la zone par le peloton de gendarmerie de haute montagne, le samu et la sécurité civile qui a engagé son hélicoptère, posté à Huez. Le risque avalanche était de 2/5. En survolant les lieux, les secouristes ont remarqué les traces d'une coulée de neige dans un couloir.

Pronostic vital engagé pour le blessé

Ils ont alors découvert les deux victimes qui, selon nos confrères du Dauphiné libéré, n'étaient pas ensevelies. Mais à leur arrivée à leur niveau, les hommes du PGHM n'ont pu que constater le décès d'un des deux soldats. Le second a reçu les premiers soins sur place. Polytraumatisé, il a été ensuite évacué dans un état grave vers le CHU de Grenoble. Son pronostic vital est toujours engagé ce vendredi

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu