Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Deux mineures rouent de coups une jeune femme pour une simple remarque, à Pontarlier

-
Par , , France Bleu Besançon, France Bleu

Deux mineures sont soupçonnées d'avoir roué de coups une femme de 22 ans. Elle leur avait reproché de cracher, sans masque, dans un hall d'immeuble à Pontarlier, dans le Haut-Doubs, vendredi 27 novembre 2020. Elles ont été identifiées et interpellées par la police cette semaine.

A Pontarlier, la victime a reconnu les deux jeunes filles qui l'ont agressée pour une simple remarque (photo d'illustration)
A Pontarlier, la victime a reconnu les deux jeunes filles qui l'ont agressée pour une simple remarque (photo d'illustration) © Maxppp - Simon Daval

À Pontarlier, deux mineures de 16 ans ont été identifiées et interpellées cette semaine (mercredi 3 et jeudi 4 décembre 2020) par la police. Elles sont soupçonnées d'avoir roué de coups une femme de 22 ans, qui leur avait reproché de cracher, sans masque, dans un hall d'immeuble du centre-ville, le vendredi 27 novembre 2020. La victime s'en sort avec cinq jours d'ITT.

Une remarque à propos de crachas au sol 

Ce vendredi 27 novembre, il est 17 heures 30 lorsqu'une jeune femme de 22 ans voit deux jeunes filles sans masques, cracher par terre, dans un hall d'immeuble du centre-ville de Pontarlier. Elle leur fait une remarque. En guise de réponse, les deux mineures la font tomber et lui donnent plusieurs coups de pied et coups de poing. Blessée, la victime se voit prescrire une ITT - Incapacité temporaire de travail - de cinq jours.  

Mercredi 2 décembre 2020, les policiers identifient et interpellent une première jeune fille. Elle reconnait partiellement les faits et donne le nom de sa comparse. La deuxième se présente le lendemain au commissariat, et nie toute implication.  

La victime reconnait les deux mineures

Convoquée, la victime reconnaît formellement ses deux agresseuses, à travers une glace sans tain. Les deux jeunes filles de 16 ans sont poursuivies pour violences en réunion ayant entraîné une ITT de cinq jours. Elles sont convoquées le 7 janvier devant le juge des enfants à Besançon.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess