Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Deux mineurs interpellés pour de multiples dégradations de véhicules à Neulise

lundi 28 janvier 2019 à 20:13 Par Romane Porcon, France Bleu Saint-Étienne Loire

Entre le 28 novembre et le 5 décembre, des dégradations sont régulièrement commises la nuit sur des véhicules dans les rues à Neulise (Loire). Après des nuits de surveillance, les gendarmes de Saint-Symphorien-de-Lay interpellent deux mineurs, qui reconnaissent les faits.

Le groupement de gendarmerie départementale de la loire vient de mettre fin à une série de dégradations sur des véhicules sur Neulise
Le groupement de gendarmerie départementale de la loire vient de mettre fin à une série de dégradations sur des véhicules sur Neulise © Maxppp - Guillaume Bonnefont

Neulise, France

Le groupement de gendarmerie départementale de la Loire vient de mettre fin à une série de dégradations sur des véhicules commise sur la commune de Neulise (Loire). Entre le 28 novembre et le 5 décembre, des dégradations sont commises régulièrement la nuit sur des véhicules en stationnement dans les rues du bourg : rétroviseurs extérieurs et feux cassés, un pare brise est même brisé à l'aide d'un panneau de signalisation

Au total 17 véhicules sont dégradés. Après des nuits de surveillance et de multiples investigations, les militaires de la communauté de brigades de Balbigny identifient les deux auteurs. Deux mineurs qui reconnaissent les faits. Ils sont poursuivis pour dégradations du bien d'autrui commis en réunion  Ils sont convoqués le 18 mars devant le juge des enfants du tribunal de Grande instance de Roanne pour mise en examen.