Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Deux mineurs placés en garde à vue après un incendie criminel à l'Arsenal de Besançon

-
Par , , France Bleu Besançon

Deux mineurs ont été interpellés après l'incendie qui a pris vers 2 heures du matin dimanche 20 décembre 2020, à l'Arsenal place Saint-Jacques à Besançon. Placés en garde à vue, ils ont avoué avoir mis feu à ce bâtiment stockant des archives. La maire, Anne Vignot, condamne cet acte.

Une partie de l'aile L du bâtiment de l'arcenal de Besançon a été brûlée, ce bâtiment appartient à l'université de Besançon
Une partie de l'aile L du bâtiment de l'arcenal de Besançon a été brûlée, ce bâtiment appartient à l'université de Besançon © Radio France - Rachel Saadoddine

Un incendie s'est déclaré dans la nuit du samedi 19 au dimanche 20 décembre 2020, aux alentours de 2 heures du matin, place Saint-Jacques à Besançon. Le feu est parti du rez-de-chaussée du bâtiment de l'Arsenal, où sont stockées des archives de l'Université et du CHU.  Deux mineurs circulant en ville ont été interpellés et placés en garde à vue. Toujours entendus ce dimanche matin, ils ont avoué les faits

Deux mineurs avouent les faits 

Deux mineurs nés en 2003 et 2006, âgés donc de 17 et 14 ans selon la police, ont été interpellés dans le centre de Besançon, juste après l'incendie. 

Il s'agit d'un Centre de formation aux premiers secours pour les urgentistes, du matériel a brûlé
Il s'agit d'un Centre de formation aux premiers secours pour les urgentistes, du matériel a brûlé © Radio France - Rachel Saadoddine

Dimanche 20 décembre au matin, ils étaient toujours en garde à vue et avaient avoué les faits, selon la police. Les enquêteurs cherchent à comprendre pour quel motif ces jeunes ont mis feu au bâtiment.

La maire de la Ville Anne Vignot, condamne les faits 

"Anne Vignot, maire de Besançon, condamne l'incendie criminel qui a ravagé une partie du bâtiment L de l'arsenal abritant notamment des salles de formation, des locaux syndicaux et des archives," écrit la Ville dans un communiqué. 

Selon ce communiqué, Anne Vignot s'est entretenue avec les enquêteurs dimanche matin. La maire a échangé avec la directrice du CHU, Mme Carroger et la présidente de l’Université, Mme Woronoff, sur les conséquences de cet incendie. L'intervention des pompiers a permis de limiter les dégâts.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess