Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Attaque volontaire de deux policiers à Colombes : le profil psychologique du suspect à l'étude

- Mis à jour le
Par

Deux policiers à moto ont été percutés volontairement par un automobiliste à Colombes ce lundi 27 avril vers 17 heures 30. L'un des deux fonctionnaires est dans un état grave. En garde à vue, le suspect a invoqué "la situation" en Palestine dans ses premières déclarations.

Image de la scène qui s'est déroulée à Colombes ce lundi soir. Image de la scène qui s'est déroulée à Colombes ce lundi soir.
Image de la scène qui s'est déroulée à Colombes ce lundi soir. - Alternative Police

Un automobiliste a percuté volontairement deux policiers à moto de la direction de l’ordre public et de la circulation. Çela s'est passé pendant une opération de contrôle routier ce lundi vers 17 heures 30 en face du stade de rugby Yves-du-Manoir à Colombes (Hauts-de-Seine)., dans les Hauts-de-Seine. Les deux motards étaient à l'arrêt en train de contrôler un véhicule quand une "BMW noire" qui arrivait en sens inverse s'est déportée sur la gauche pour venir les percuter, atteignant également une voiture de la police municipale qui se trouvait derrière eux. L'un des deux fonctionnaires est dans un état grave.

Publicité
Logo France Bleu

Le conducteur arrêté

Le conducteur mis en cause a été arrêté un peu plus loin par des policiers municipaux. De source judiciaire, il a 29 ans, né à Lunéville (Merthe-et-Moselle) et n'est "pas particulièrement connu de la police ni de la justice". Il a été placé en garde à vue à Colombes.  Dans sa voiture, les enquêteurs ont retrouvé un couteau et une "lettre expliquant son geste", a indiqué le parquet de Nanterre.

Un policier placé en coma artificiel

Le policier gravement blessé a été placé en coma artificiel. Il souffre d'un traumatisme crânien. Son collègue, plus légèrement touché, a été transporté à l'hôpital militaire de Percy, à Clamart. Le second a été touché aux jambes et au bassin.

Une perquisition dans la soirée

Selon l'un de nos journalistes présents sur place, une perquisition était en cours à 21 heures. Selon plusieurs sources policières et d’après les premières constatations sur place, une lettre dans laquelle le suspect évoque son geste ainsi qu'un couteau ont été retrouvés dans sa voiture.

Lors de ses premières déclarations, l'interpellé avait indiqué "avoir percuté les policiers en représailles à la situation en Palestine". "Il a indiqué lors de son interpellation avoir regardé des vidéos sur la Palestine avant d'agir", dit le parquet qui vérifie les éléments de personnalité et son profil psychologique.
Le suspect n'a pas d'antécédents judiciaires récents, n'était "pas fiché S et était inconnu des services de renseignement", a précisé la procureure de la République de Nanterre Catherine Denis, qui s'est rendue sur place.
L'homme était seulement connu pour des "faits de droit commun anciens", a précisé une source au sein de son parquet. Il avait par ailleurs fait l'objet d'un rappel à la loi pour outrage à agent en 2014.

Un acte volontaire selon la maire de Colombes

Nicole Goueta, la maire de Colombes, dénonce "un acte volontaire". L'automobiliste "voulait s'attaquer à la police", affirme t'elle. Elle veut "rendre hommage à ces deux policiers" et souligne que "la police municipale vient souvent en soutien de la police nationale". Ce lundi, c'est la police nationale qui a appelé la police municipale "en soutien", précise l'élue. "C'est grâce à cette police municipale, une fois que les deux policiers nationaux étaient à terre" que l'individu a été interpellé, ajoute Nicole Goueta.

La maire de Colombes assure que le quartier où c'est produit l'accident est "un quartier très tranquille". "Ma grande surprise a été d'apprendre que c'était un Colombien qui était à l'origine de cet accident volontaire".

Ma France : Mieux vivre

Hausse généralisée du coût de la vie, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent ainsi une nouvelle consultation citoyenne intitulée “Mieux vivre”. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres.

Publicité
Logo France Bleu