Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Deux nouvelles épiceries itinérantes pour les étudiants précaires à Bordeaux

-
Par , France Bleu Gironde

Lancées pour la rentrée, les deux épiceries se déplaceront sur les campus de Carreire, près du CHU Pellegrin, et Pessac à Bordeaux pour distribuer de la nourriture aux étudiants dans le besoin.

Les bénévoles du Comptoir d'Aliénor et de la banque alimentaire assurent la distribution chaque mardi au campus de Carreire.
Les bénévoles du Comptoir d'Aliénor et de la banque alimentaire assurent la distribution chaque mardi au campus de Carreire. © Radio France - Fanny Ohier

Tous les mois, ils manquent d’argent pour se nourrir correctement. Plus de 3000 étudiants bordelais subissent chaque année cette situation de précarité alimentaire, selon des chiffres publiés en 2014-2015 par le CUEA (ancien nom pour la ComUE, le réseau universitaire d'Aquitaine). Des chiffres qui minimisent la situation selon Coline Briatte, responsable du "Comptoir d’Aliénor" puisque « beaucoup d’étudiants cachent avoir besoin d’aide ». Ce phénomène, elle l’explique par le retard des bourses versées aux étudiants en début d’année et le prix des loyers en constante augmentation à Bordeaux. 

Coline Briatte, présidente du Comptoir d'Aliénor explique les raisons de la distribution.

Pour donner un coup de pouce aux étudiants, le "Comptoir d’Aliénor" a d’abord créé une première épicerie solidaire sur le site universitaire de Talence en avril 2017. Les aliments y sont vendus entre 10 et 30% moins chers que dans un supermarché ordinaire. Puis, face à l’ampleur de la demande et dans le but de se rendre davantage accessible à la population estudiantine, l’association a décidé d’ouvrir deux nouvelles épiceries itinérantes sur les campus de Carreire et Pessac.

Depuis septembre, le "Comptoir d’Aliénor" distribue donc des sacs de nourriture aux étudiants bordelais grâce au camion de la banque alimentaire. Au total, chaque étudiant peut repartir avec cinq kilos de viande, de fruits et légumes et de produits laitiers pour trois euros. Un panier bien garni qui permet à Kimberley et Julie de varier leurs repas et de s’offrir des aliments auxquels elles n’auraient pas accès autrement. 

Reportage- Deux nouvelles épiceries itinérantes crées pour aider les étudiants en détresse alimentaire.

Vous pouvez rencontrer l’épicerie itinérante sur l’ensemble de l’année universitaire tous les lundis sur le site de Pessac et les mardis à Carreire entre 17h et 19h. Quant à l’épicerie installée sur le campus de Talence, elle ouvre ses portes les mercredis et jeudis de 16h30 à 19h30. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess