Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Deux nouvelles perquisitions administratives en Sarthe

-
Par , , France Bleu Maine

Dans le cadre de l'état d'urgence, la police peut opérer des perquisitions en dehors de toute enquête, sur simple injonction de la Préfecture. Ça a été le cas hier, et à nouveau aujourd'hui, avec deux nouvelles perquisitions, au Mans ce matin et à Allonnes cet après-midi.

Un véhicule de police (illustration)
Un véhicule de police (illustration) © Maxppp

Ce jeudi matin, c'est dans le quartier des Glonnières, au Mans, que les policiers ont choisi de perquisitionner. De 8h45 jusqu'à 9h30 ils ont fouillé l' appartement d'un homme de 49 ans. Il n'a pas été interpellé, il n'a pas été placé en garde à vue et il est libre de ses mouvements. Cet homme, avec qui nous avons pu discuter, dit "comprendre dans le contexte actuel, une telle intervention". Il n'en reste pas moins secoué par l'opération.

Dans l'après midi, c'est à Allonnes qu'une nouvelle perquisition a eu lieu, aux environs de 14H. Hier déjà trois autres perquisitions administratives ont eu lieu dans cette commune de l'agglomération du Mans. Des fouilles de domicile qui n'ont pas entrainé d'arrestations de leurs occupants.

Gilles Leproust, le maire (PC) d'Allonnes, ne veut faire aucun commentaire mais tient à rappeler que "la présomption d'innocence doit être respectée".

La préfecture de la Sarthe a publié ce jeudi un communiqué dans lequel elle confirme que deux perquisitions administratives ont été menées, mais elle ne dit pas pourquoi ces différents appartements et personnes ont été visées.

Choix de la station

France Bleu