Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Deux ouvriers séquestrés sur un chantier à Orléans

vendredi 25 novembre 2016 à 7:30 Par Etienne Escuer, France Bleu Orléans et France Bleu

La semaine dernière, deux ouvriers du bâtiment ont été agressés et séquestrés sur un chantier à Orléans, dans un immeuble situé entre le faubourg Bourgogne et les quais de Loire.

Photo d'illustration.
Photo d'illustration. © Maxppp - PHOTOPQR / VOIX DU NORD

Orléans, France

Les deux ouvriers, qui travaillent pour une entreprise du bâtiment de l'agglomération, intervenaient dans un immeuble de la rue Maurice Berger, près du quai du Roi, sur un chantier de rénovation. Un matin, le locataire d'un des appartements les aborde, les accuse d'avoir volé du matériel dans sa cave, sans préciser ce dont il s'agit.

Les ouvriers assurent qu'ils n'y sont pour rien, mais le locataire revient avec un ami et leur réclame 3000 euros. Les deux hommes sont frappés, menacés, et embarqués dans la camionnette d'un des agresseurs, qui les emmène jusqu'à un distributeur de billets, pour qu'ils retirent la somme demandée. Ils ne peuvent retirer que 1000 euros.

L'homme les ramène ensuite jusqu'à l'immeuble et les enferme dans sa cave. Profitant d'un moment d'inattention, ils parviennent à s'enfuir et à donner l'alerte. Le locataire, âgé de 20 ans, est identifié rapidement, et écroué. L'autre homme, âgé de 29 ans, est finalement interpellé mardi dernier, et incarcéré à son tour. Une information judiciaire pour violences et séquestration est ouverte.