Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Une femme et une petite fille de 11 ans gravement blessées dans un accident à Bassens

-
Par , France Bleu Gironde

Une petite fille de 11 ans et une femme de 27 ans sont dans un état grave après avoir été impliquées dans un accident de voiture ce vendredi soir à Bassens (Gironde).

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Radio France - Victor Vasseur

Bassens, France

L'accident s'est produit vers 23 heures, ce vendredi soir, à Bassens. Une femme de 27 ans et une petite fille de 11 ans ont été gravement blessées avenue des Guerlandes, près de la zone industrielle au nord de la commune.

Une première voiture vient percuter un second véhicule, garé sur la voie publique. Dans le choc, la petite fille, piétonne, est renversée. La femme, elle, se trouve dans la voiture stationnée. Toutes les deux sont blessées. Elles sont transportées à l'hôpital Pellegrin, à Bordeaux. Leurs jours ne sont pas en danger.

La fillette souffre de blessures au poignet et d'hématomes au visage, elle s'est vu prescrire 15 jours d'ITT (interruption temporaire de travail). La jeune femme, elle, est plus légèrement touchée.

L'hypothèse d'une course sauvage de voitures

Le conducteur de la voiture hors de contrôle a été soumis à des dépistages d'alcoolémie et de stupéfiants, qui se sont révélés négatifs. Dimanche 21 juillet, il a été mis en examen pour "blessures involontaires aggravées" et placé sous contrôle judiciaire.  Selon la police les témoins sur place et les victimes affirment qu'ils étaient venus assister à des "runs", des courses sauvages de voitures. Mais le conducteur nie y avoir participé.

Outre les pompiers, le SMUR et la Police nationale se sont également rendu sur place. L'enquête a été confiée à la brigade des accidents et des délits routiers (BADR).