Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Deux policiers agressés lors d'une interpellation dans la cité des Tarterêts à Corbeil-Essonnes

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu
Corbeil-Essonnes, France

Deux policiers ont été blessés mercredi après-midi dans la cité des Tarterêts, à Corbeil-Essonnes (Essonne), lors d'une interpellation qui a mal tourné. Ils ont été la cible de coups et un pitbull a été lâché sur l'un d'eux. Cinq personnes, âgées de 15 à 68 ans, ont été interpellées.

Les deux fonctionnaires de police ont été la cible de coups. Un pitbull a été lâché sur eux.
Les deux fonctionnaires de police ont été la cible de coups. Un pitbull a été lâché sur eux. © Maxppp - Maxxppp

Ce mercredi après-midi, pour une raison inconnue, deux hommes prennent la fuite à l'arrivée d'un équipage de la Brigade anti-criminalité (Bac) dans le quartier des Tarterêts, à Corbeil-Essonnes (Essonne). Ils se réfugient dans un immeuble. Deux fonctionnaires les prennent en chasse. Au premier étage, ils tombent nez-à-nez avec plusieurs habitants qui tentent de s'interposer

F. Lefèvre (Unsa police 91) : "On n'est pas passés loin d'un très gros drame"

Des coups sont échangés. Une porte s'ouvre : un pitbull est lâché sur l'un des fonctionnaires. L'autre policier est quant à lui tiré de force vers l'un des appartements. "Il y a un habitant qui a violemment refermé la porte sur la jambe d'un de nos collègues", explique Fabien Lefèvre, délégué départemental Unsa Police en Essonne. Les deux policiers souffrent de blessures, un aux jambes, l'autre au poignet et à la tête : ils se sont vus prescrire 21 et 30 jours d'incapacité totale de travail (ITT). 

"Pas loin d'un très gros drame"

"Ce quartier, tout le monde le connaît. Moi-même j'y ai déjà été agressé. Il y a  eu un réaménagement du quartier pour essayer de désenclaver certaines rues "coupe-gorges", notamment une des rues baptisée "rue de la mort". Mais rien ne change, c'est toujours une zone de non-droit. On ne passe pas loin d'un très gros drame", précise Fabien Lefèvre. Un syndicaliste qui attend une réponse judiciaire. "La balle est dans le camp de la justice. C'est à elle de dissuader ces délinquants en donnant des peines fermes, lourdes... Si la justice ne suit pas, ça continuera", ajoute-t-il. 

Après intervention de renforts, les deux fuyards présumés, âgés de 15 et 27 ans, sont finalement interpellés. Trois autres personnes, âgées de 39, 60 et 68 ans, sont aussi arrêtées : elles sont soupçonnées d'avoir pris part à la rixe à l'intérieur de l'immeuble. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess