Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Ils auraient pu être tués" : deux policiers de Bourges violemment agressés en marge du G7 à Biarritz

-
Par , , France Bleu Berry, France Bleu

Un important dispositif de forces de l'ordre était en place, à Biarritz, pour le sommet du G7 du 24 au 26 août. Des policiers berruyers en faisaient partie. Deux d'entre eux ont été pris à partie par des manifestants. Ils ont été roués de coup.

Deux motards de la police de Bourges ont été pris à partie
Deux motards de la police de Bourges ont été pris à partie © Maxppp - Clément MAHOUDEAU/IP3PRESS

Les faits se produisent vendredi 23 août, à la veille de l'ouverture du sommet du G7 à Biarritz. Deux policiers de Bourges sont à moto. Ils quittent le camping dans lequel ils logent pour quelques jours, en direction du lieu où se trouve la directrice départementale de la sécurité publique. Ils font la route entre Hendaye et Saint-Jean-de-Luz. 

"Ils se sont retrouvés en moto sérigraphié, en tenue d'uniforme, face à 80 personnes hostiles au G7. Ils ont tenté de faire demi-tour, en vain. Ils ont rapidement été encerclés", précise Brigitte Siffert, directrice départementale de la sécurité publique. C'est à ce moment que les deux policiers sont violemment agressés. Ils sont d'abord encerclés par environ 80 personnes anti-G7. Puis une quinzaine de personnes commencent à les frapper.

Dix jours d'ITT pour les deux policiers extrêmement choqués

Les agresseurs ont le visage masqué par des cagoules, ils sont habillés en noir. Ils assènent de nombreux coups de pieds et coups de poings aux policiers, jettent plusieurs projectiles et des gaz lacrymogènes. "Il a été très difficile pour eux de s'en sortir malgré l'aide de certaines personnes qui tentaient de leur porter assistance. Ces deux motards n'ont jamais perdu leur sang-froid, leur comportement a été exemplaire", salue Brigitte Siffert.

Un premier motard parvient à s'enfuir et à alerter des fonctionnaires de la brigade anti-criminalité de Bourges. Ils sont assez rapidement repérés. "Aussitôt, ils subissent des jets de pierre, notamment un premier pavé qui vient péter la lunette arrière du véhicule. Et là, un fonctionnaire de la BAC assis sur la banquette arrière a le réflexe de mettre en protection le bouclier", poursuit la DDSP du Cher. "Et là, un deuxième pavé vient percuter le bouclier. Ils arrivent malgré tout à sortir de la manifestation", souligne Brigitte Siffert.

Les deux policiers ne sont pas blessés physiquement mais ils le sont sur le plan psychologique. Ils auraient pu être tués"

Les images de vidéosurveillance vont être exploitées pour permettre de retrouver les agresseurs.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess