Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Deux pongistes meurent en plein match dans l'Eure : "Nerveusement, c'est un sport très dur"

Deux joueurs de tennis de table se sont effondrés en plein match en l'espace de trois mois dans le département de l'Eure, victimes de malaises cardiaques. Les responsables rappellent que c'est un sport très physique et que les joueurs doivent être attentifs.

Le 7 février 2020, un homme de 45 ans s'est effondré en plein match lors d'un tournoi dans l'Eure (illustration).
Le 7 février 2020, un homme de 45 ans s'est effondré en plein match lors d'un tournoi dans l'Eure (illustration). © Radio France - Gilles Halais

C'est arrivé d'un coup, pendant un tournoi : "Il était en train de jouer, contre une joueuse de Saint-Philbert-sur-Risle, ils en étaient à deux sets partout", raconte Yves Moro, le président du club d'Honguemare Le Landin (Eure). "Arrivé à cinq points, pendant la belle, au moment du changement de côté, il est tombé raide."

"C'est plus rapide encore que le tennis"

Ce jour-là, le vendredi 7 février, malgré l'intervention rapide des pompiers et des secours, l'homme de 45 ans, licencié au club d'Honguemare Le Landin, ne pourra pas être ranimé. Fin novembre, un autre joueur de tennis de table, licencié lui à Damville, est mort dans des circonstances similaires.

"Ce sont des accidents qui arrivent", regrette Guy Dusseaux, le président de la Ligue de Normandie. Selon lui, un homme de 53 ans est également décédé récemment dans le Calvados, après avoir participé à un tournoi dans la journée. "Quand on dit 'tennis de table', certains pensent 'ping pong' et vacances, mais non ! C'est un sport très physique", poursuit Guy Dusseaux.

"Quand on est dans un club, il y a deux façons de prendre les choses, surenchérit Yves Moro. Soit on vient juste s'amuser, à ce moment-là ce n'est pas très physique, mais si on fait de la compétition... C'est plus rapide encore que le tennis. On a un tout petit espace pour réagir donc, nerveusement, c'est un sport très dur."

Selon Yves Moro, l'homme de 45 ans décédé n'avait pas de problème de santé particulier. "Les licenciés doivent passer une visite médicale tous les trois ans, rapelle Guy Dusseaux. Mais les deux années suivantes, pour que leur licence soit validée, ils ne doivent remplir qu'une attestation sur l'honneur." 

"Tout le monde a été très choqué, on en a parlé pendant plus d'une heure la semaine d'après, conclut Yves Moro. On a tout de suite parlé d'inscrire des gens en formation aux gestes de premier secours, pour savoir quoi faire quand il arrive quelque chose comme ça."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu