Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Deux rugbymen de la Tremblade interpellés pour violences à l'entrée d'une boite de nuit de Royan

lundi 30 octobre 2017 à 18:11 Par Mélanie Domange et Aurore Jarnoux, France Bleu La Rochelle et France Bleu

Deux joueurs du club de rugby de la Tremblade interpellés pour violences à Royan. La scène s'est produite à l'entrée de la discothèque du casino samedi dernier, à 3 heures du matin. Ils ont frappé les vigiles. Les policiers ont du se servir de gaz lacrymogène et d'un taser pour les maîtriser.

Les violences ont eu lieu à l'entrée de la discothèque.
Les violences ont eu lieu à l'entrée de la discothèque. © Maxppp - Plavaud

Royan, France

Deux rugbymen de 36 et 38 ans, du club de la Tremblade, ont été arrêtés ce week-end pour violences. Samedi vers 3 heures du matin, ils ont voulu entrer à la discothèque du casino de Royan. Mais ils avaient beaucoup trop bu (l'un des deux hommes avait 2 grammes d'alcool dans le sang). Les vigiles leur refusent l'entrée.

Les rugbymen s'énervent. Ils les frappent. Un des portiers a été blessé au visage, l'autre a été poussé dans les escaliers.

Gaz lacrymogène et taser

Les policiers de la BAC, la brigade anti-criminalité, sont intervenus. Et ils ont du déployer les grands moyens : gaz lacrymogène et taser. Deux autres policiers, venus en renfort, ont aussi été agressés par les rugbymen.

L'un des deux joueurs de la Tremblade a été interpellé à l'entrée de la discothèque. L'autre à son domicile dans la journée. Ils seront convoqués en mars prochain devant la justice. Ils seront jugés à Saintes pour violences, outrage, rébellion et menaces.