Faits divers – Justice

DEUX-SEVRES |L'autopsie confirme que l'ex-maire de Magné a tué son épouse avant de se suicider

France Bleu Poitou mardi 28 avril 2015 à 15:52

La maison familiale où Véronique Morin a été retrouvée morte.
La maison familiale où Véronique Morin a été retrouvée morte. © Radio France - Clara Lecocq Reale

Mardi matin peu avant 9h, le corps de l'ancien élu Patrick Morin est découvert sur la voie SNCF à hauteur d' Épannes, dans les Deux-Sèvres. L'ancien maire s'est suicidé après avoir tué sa femme à leur domicile comme le confirme l'autopsie pratiquée mercredi. Une enquête est ouverte pour faire toute la lumière sur ce drame.

Tout se déroule en début de matinée vers 9h, ce mardi. L'ancien maire de Magné dans les Deux-Sèvres, Patrick Morin, est retrouvé mort sur les voies SNCF. Il s'est suicidé a prioiri dans la nuit après avoir tué son épouse. Suite à la découverte du corps de l'ex-élu, le trafic SNCF entre Niort et La Rochelle est interrompu pendant une heure et demi. Patrick Morin avait 60 ans. Il est élu maire de Magné dans les Deux-Sèvres en 2008 avant de quitter ses fonctions en 2011 , année où il démissionne suite à des tensions au sein de son équipe municipale.

Une lettre qui invite à se rendre à son domicile

Les enquêteurs retrouvent la voiture de l'ex-élu près des voies SNCF, il y a à l'intérieur une lettre dans laquelle il décline son identité, explique sa volonté de mettre fin à ses jours et invite les gendarmes à se rendre à son domicile . Une fois sur place, les enquêteurs retrouvent le corps sans vie de l'épouse de Patrick Morin. Il porte des marques de coups , au moins trois, vraisemblablement portés par une arme blanche, a priori un couteau. Patrick Morin aurait tué sa femme avant de mettre fin à ses jours. 

L'autopsie confirme l'assassinat

L'autopsie des corps de Patrick Morin et de son épouse ont eu lieu mercredi. Les résultats confirment que l'ancien élu a bien tué son épouse à leur domicile avant d'aller se suicider sur les rails. 

 Pour quelle raison ? Reste encore beaucoup de questions sur le mobile du crime. Ce sera à l'enquête de le dire. Elle est confiée à la Brigade de recherches de Niort et à la gendarmerie de Frontenay Rohan-Rohan.