Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Deux-Sèvres : un tag "non aux bassines" sur la maison de l'agriculture

-
Par , France Bleu Poitou

A Vouillé, près de Niort, un mur de la maison de l'agriculture a été taguée d'une inscription "Non aux bassines". le week-end précédent, c'est la mairie d'Amuré qui était visée par un tag anti réserves de substitution.

La maison de l'agriculture a été taguée pendant le week-end du 25-26 juillet
La maison de l'agriculture a été taguée pendant le week-end du 25-26 juillet - Photo chambre d'agriculture

"Non aux bassines", c'est l'inscription taguée sur un mur de la maison de l'agriculture à Vouillé, dans les Deux-Sèvres, le week-end du 25-26 juillet. Le bâtiment accueille notamment la chambre d'agriculture qui est l'un des porteurs du projet controversé de construction de 16 revenues de substitution sur le bassin de la Sèvre niortaise

Nouveau tag, une semaine après celui inscrit sur la mairie d'Amuré 

"Ce week-end du 25-26 juillet, la maison de l'agriculture a été souillée par un tag s'opposant à la création des réserves de substitution. Après des mouvements de protestation ou des insultes qui ont été proférées, des dégradations de matériels d’irrigation ou des inscriptions d’opposition sur une mairie, c’est au tour du symbole que représente la Maison de tous les agriculteurs, auquel les opposants au projet se sont attaqués", indique la chambre d'agriculture dans un communiqué. 

La gendarmerie est venue faire des constatations. Une plainte a été déposée ce lundi. Ce tag n'a pas été accompagné d'une revendication contrairement à Amuré où un courrier signé des "Tritons masqué-e-s" avait été déposé dans la boîte aux lettres de la mairie.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess