Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Deux-Sèvres : une quinzaine de chihuahuas volés dans un élevage de Mauzé-Thouarsais

-
Par , France Bleu Poitou, France Bleu

Seize animaux ont été volées dans la nuit du mardi 6 à mercredi 7 août, à Mauzé-Thouarsais. Tous étaient dans le même enclos d'un élevage.

Illustration : seize chiens ont été volés à Mauzé-Thouarsais.
Illustration : seize chiens ont été volés à Mauzé-Thouarsais. © Maxppp - MATTHEW STAVER

Mauzé-Thouarsais, France

La colère de Jean-Marc Bouin, un éleveur de chiens du Nord Deux-Sèvres. Seize animaux lui ont été volés dans la nuit de mardi à mercredi, à Mauzé-Thouarsais. Des chihuahuas et un spitz (aussi appelé "Loulou de Poméranie) qui dormaient tous dans le même enclos. Jean-Marc Bouin, dont la maison se situe à quelques mètres, n'a rien entendu. "Je me suis rendu compte au petit matin" témoigne-t-il sur France Bleu. 

Un rare vol dans un élevage canin

Comme tous les éleveurs, Jean-Marc Bouin est depuis toujours très discret sur son activité. Par exemple : il ne spécifie jamais combien d'animaux il possède, et donne très peu d'informations sur internet. Ça fait 22 ans qu'il fait ce métier, vivant de la vente des chiots, estimés 1.500 voire 1.800 euros chacun, mais aussi de concours canins. 

Peu d'espoir de retrouver les chiens

Les 16 animaux qui lui ont été volés sont tous ses reproducteurs, des mâles et des femelles. Il lui en reste quatre et il avoue avoir très peu d'espoirs que la police retrouve les autres, même si une enquête est d’ores et déjà ouverte. Très peu d'espoirs aussi de s'en sortir financièrement dans les prochains mois car ses chiens n'étaient pas assurés contre le vol.