Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Deux sœurs soupçonnées de financer des activités djihadistes arrêtées en Isère

mercredi 20 juin 2018 à 13:28 Par Véronique Saviuc, France Bleu Isère

Deux femmes âgées de 30 et 32 ans ont été interpellées mardi à leur domicile de La Buisse (Isère) et placées en garde à vue. Elles sont soupçonnées de faire parvenir des dons recueillis en France à des proches partis combattre à la frontière irako-syrienne dans les rangs de l'État Islamique.

La Police Judiciaire de Grenoble a interpellé les deux soeurs à la Buisse (photo d'illustration)
La Police Judiciaire de Grenoble a interpellé les deux soeurs à la Buisse (photo d'illustration) © Maxppp -

La Buisse, Isère, France

Deux sœurs ont été arrêtées mardi dans la matinée à La Buisse (Isère) par la Police judiciaire de Grenoble à la demande de la Sous-direction anti-terroriste de Paris. Âgées de 30 et 32 ans, elles sont soupçonnées d'avoir envoyé des fonds à des proches partis faire le djihad à la frontière irako-syrienne.  Dans la même enquête menée sous l'autorité de la section anti-terroriste du Parquet de Paris, un homme de 23 ans a été interpellé en Seine-Saint-Denis.

Tous les trois sont liés à une filière dite "de Seyssinet" mise au jour en juillet 2015 suite à l'interpellation de quatre fidèles d'une mosquée clandestine située dans cette commune de l'Isère et qui a été fermée depuis. L'un avait combattu en Syrie, le deuxième avait tenté de s'y rendre, et les deux autres l'avaient emmené à l'aéroport. Ils ont été condamnés depuis pour "association de malfaiteurs en vue d'un acte terroriste"

Trois vagues d'interpellations autour de "la filière de Seyssinet"

Cette première série d'interpellation avait conduit à une deuxième vague : en mars dernier, les deux frères et le cousin d'un des deux jeunes grenoblois partis rejoindre Daesh en 2014 avaient été arrêtés.  Ces jeunes Grenoblois aussi avaient fréquenté la salle de prière clandestine de Seyssinet (Isère) installée à l'insu de la direction dans une salle de réunion d'un foyer Adoma (ex-Sonacotra) de Seyssinet. 

Les trois hommes interpellés ont été mis en examen aussi pour "association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste". Ils sont soupçonnés d'avoir collecté et envoyé de l'argent à leurs proches devenus djihadistes. 

De petites mais nombreuses sommes collectées pour les combattants de Daesh

Les deux Iséroises interpellées mardi à La Buisse sont sœurs avec l'un de ces djihadistes, une femme qui a suivi son mari vers la frontière irako-syrienne. Elles aussi sont soupçonnées d'avoir financé leurs activités.

La Police judiciaire de Grenoble reste discrète, pour l'instant, sur ces activités de financement, de même que pour d'éventuelles nouvelles interpellations à venir pour le compte de la SDAT, la Sous-direction anti-terroriste de Paris. 

Mais on sait, suite aux révélations du procureur de Paris sur franceinfo: en avril dernier que souvent sont envoyées de petites mais nombreuses sommes vers Daesh. "416 donateurs" basés en France et "320 collecteurs essentiellement basés en Turquie et au Liban" ont été identifiés ces deux dernières années, selon François Molins. 

La Buisse, près de Voiron, en Isère - Radio France
La Buisse, près de Voiron, en Isère © Radio France - Denis Souilla