Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Deux suicides en moins d'un mois dans la police et la gendarmerie en Gironde

-
Par , France Bleu Gironde

Une policière de 44 ans s'est donnée la mort à Bordeaux et un gendarme de 55 ans s'est suicidé dans le Médoc entre juin et juillet 2019.

Un rassemblement avait eu lieu devant l'hôtel de police de Bordeaux le 19 avril de Bordeaux en hommage aux collègues qui avaient mis fin à leurs jours
Un rassemblement avait eu lieu devant l'hôtel de police de Bordeaux le 19 avril de Bordeaux en hommage aux collègues qui avaient mis fin à leurs jours © Radio France - Nina Valette

Bordeaux, France

Un gradé de la brigade de gendarmerie de Lesparre-Médoc âgé de 55 ans et père de trois enfants a été retrouvé dans un bois du Médoc vendredi 12 juillet. Il venait de mettre fin à ses jours. Il avait disparu la veille. Un deuxième suicide en moins d'un mois en Gironde parmi les forces de l'ordre. En juin, c'est une policière de 44 ans, mère d'une fille de 12 ans, qui s'est pendue chez elle. Ses obsèques se tiendront ce mercredi 17 juillet à Mérignac. 

Selon les syndicats, il s'agit du 38e suicide dans la police au plan national depuis le début de l'année. Jordan Dusseau, le secrétaire départemental de l'UNSA en Gironde, raconte que "Caroline avait déjà fait une tentative de suicide, il y a un an, qu'un signalement avait été fait et qu'elle avait été mutée du service d'investigation, exigeant moralement, vers un autre, pour essayer de la ménager".

Elle était en poste depuis 15 ans à Bordeaux à la Direction Départementale de la Sécurité Publique. C'était "une bosseuse qui ne comptait pas ses heures, prise dans un tourbillon, à la fois personnel et professionnel". Selon Jordan Dusseau, "si une prise de conscience, s'est opérée doucement, le sujet du mal-être dans la police, reste tabou", malgré l'annonce de la création d'une cellule alerte prévention suicide par ChristopheCastaner, le ministre de l'Intérieur, au mois d'avril.