Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Deux surveillants violemment agressés à la prison de Metz-Queuleu

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Lorraine Nord, France Bleu

Deux agents pénitentiaires blessés à la maison d'arrêt de Metz-Queuleu, ce mardi, après avoir été agressés par un détenu. Selon l'UFAP, l'auteur est un multirécidiviste.

La maison d'arrêt de Metz-Queuleu
La maison d'arrêt de Metz-Queuleu © Maxppp - Alexandre MARCHI

Metz, France

Une violente agression a eu lieu à la maison d'arrêt de Metz Queuleu, ce mardi. C'est ce que dénonce le syndicat UFAP : deux agents pénitentiaires ont été blessés, l'un d'entre eux a même eu la mâchoire cassée. Tout a commencé quand un détenu, connu pour ses excès de colère et ses problèmes psychologiques, s'est mis à taper contre sa porte pour une raison inconnue. 

Des coups et des crachats

Les surveillants ont décidé de le transférer en quartier disciplinaire, et c'est à ce moment-là que les choses ont dégénéré. Toujours selon l'UFAP, le détenu se serait alors jeté sur les deux agents. L'un d'eux souffre donc d'une fracture à la mâchoire, l'autre a reçu des coups et des crachats. "Blessure ou pas, c'est toujours traumatisant", explique un délégué syndical.

Un détenu qui n'en est pas à sa première agression

Selon lui, l'auteur est un détenu multirécidiviste qui a déjà agressé une surveillante par le passé, dans le même établissement. Elle avait d'ailleurs porté plainte. "C'était il y a environ d'un an, explique-t-il. Il avait été transféré au moment des faits, puis libéré. Mais quand il a été réincarcéré, l'administration l'a remis à Metz Queuleu ! C'est contraire à ce que l'on retrouve depuis des années : quand un agent est en procédure avec un détenu, il faut changer le détenu de détention, ils ne doivent pas se croiser dans le couloir !

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu