Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des interrogations après deux tentatives de suicide en moins de deux semaines dans un collège ardennais

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Deux enseignantes du collège Le Lac, à Sedan (Ardennes), ont tenté de se donner la mort ces dix derniers jours. Elles sont hospitalisées. Selon les informations de France Bleu Champagne-Ardenne, syndicats et professeurs pointeraient du doigt une forme de pression liée au confinement et à la rentrée.

Salle de classe, image d'illustration
Salle de classe, image d'illustration © Radio France - Claire Leys

Deux enseignantes ont tenté de se donner la mort dans les Ardennes, en moins de deux semaines. Les tentatives de suicides ont eu lieu au sein du même établissement, le collège Le Lac à Sedan. Les professeures ont été hospitalisées et une cellule psychologique a été mise en place dans le collège. Au niveau du corps enseignant, de nombreuses interrogations se posent sur les motivations de leurs collègues.

"Deux cris au secours"

Pour l'instant, les syndicats cherchent une position commune, un communiqué devrait être publié dans les prochains jours. Selon nos informations, des enseignants de l'établissement dénonceraient une forme de pression accumulée entre le confinement et la rentrée scolaire de juin. C'est ce qu'aurait également dénoncé l'une des deux professeures avant sa tentative de suicide. "On a eu deux situations malheureuses en une dizaine de jours, deux cris au secours. À priori on a des raisons qui sont totalement différentes même si on est dans une ambiance générale, après cette période de confinement, qui est délicate pour nous tous", commente Jean-Roger Ribaud, directeur académique des services de l'Éducation nationale des Ardennes.

Pression liée au contexte national ?

Les personnels seraient mis à rude épreuve et avanceraient à vue, avec des consignes ministérielles pas toujours compatibles avec la réalité du terrain, c'est en tout cas ce qui ce murmure dans les couloirs. Selon un témoignage recueilli par notre rédaction, la fatigue serait très forte. Les enseignants ont le sentiment d'avoir "une charge de travail doublée après avoir dû assurer l'école depuis la maison, puis en classe, puis toujours à la maison pour ceux qui ne reviennent pas en classe."

Les deux enseignantes qui ont tenté de se suicider travaillent dans un collège REP+, membre du réseau d'éducation prioritaire renforcé. Est-ce qu'il y a un problème au sein de cet établissement en particulier ? Un syndicat nous confie surveiller de près la situation même si les gestes désespérés de leurs collègues pourraient être liés à un contexte national voire à des problèmes personnels.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess