Faits divers – Justice

Deuxième jour du procès de l'affaire Maxime Walter : les experts accablent le chirurgien

Par Aude Raso, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass mardi 31 mars 2015 à 8:30

Maxime Walter les parents et leur avocat jour 1
Maxime Walter les parents et leur avocat jour 1 © Maxppp

Après avoir entendu lundi le prévenu, Raphaël Moog, et de très nombreux témoins, le tribunal correctionnel de Strasbourg a interrogé les experts ce mardi. Leurs rapports sont très critiques à l'égard du chirurgien poursuivi pour "homicide involontaire".

"Si Maxime Walter avait été opéré dans les délais, il aurait eu à peu près 90% de chances de survie" : c'est ce qu'a conclu un expert lyonnais ce mardi devant le tribunal correctionnel de Strasbourg. L'audition des experts aura duré quatre heures. Ils devaient se prononcer sur cette question : le docteur Moog a-t-il commis une ou plusieurs fautes dans la prise en charge de Maxime Walter, le 21 septembre 2008 ?

Le chirurgien est mis en examen pour "homicide involontaire". L'adolescent, âgé de 15 ans, souffrait de lacérations à la rate, après une violente chute de vélo. D'après les experts, Maxime Walter a été opéré "trop tard" ; certains critiquent l' "aveuglement" du chirurgien qui a persisté dans un mauvais choix thérapeutique.

Malgré ces analyses accablantes, le docteur Moog ne s'est pas remis en cause à l'audience . Il maintient qu'il a fait les bons choix au regard des informations qui lui ont été transmises par le CHU de Hautepierre.

Autre moment difficile pour le prévenu : l'audition ce mardi de la famille de Maxime Walter qui le pointe du doigt depuis 6 ans et demi. "Les médecins sont-ils au-dessus des lois ? s'exclame le père, Thierry Walter. On nous a pris pour des cinglés parce que c'est plus facile de croire un chirurgien qu'un chauffeur de tram !" .

La procureure de la République doit rendre ses réquisitions ce mercredi. Suivra ensuite la plaidoirie de Maître Bernard Alexandre, l'avocat du chirurgien.

FRISE INTERACTIVE | L'affaire Maxime Walter Premier jour du procès de l'affaire Walter : le chirurgien nie toute faute