Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Devant le tribunal de Cherbourg pour maltraitance sur des chatons

-
Par , France Bleu Cotentin, France Bleu

Les faits remontent au mois d'août 2019. Quatre chatons de deux semaines avaient été retrouvés jetés dans un bac à bouteilles. Une Valognaise comparaît mardi 30 juin devant le tribunal correctionnel pour maltraitance animale.

Photo d'illustration
Photo d'illustration - 40 en Chats

C'est un procès symbolique de la maltraitance animale qui s'ouvrira ce mardi 30 juin à 13H30 au tribunal correctionnel de Cherbourg. Une habitante de Valognes se retrouvera à la barre pour abandon d'animal domestique, maltraitance, sévices graves, et actes de cruauté envers un animal. Une affaire qui fait suite à une plainte déposée en août dernier par l'association "40 en chats". 

Tout commence le 6 août 2019. Des cris de chats sont entendus provenant d'un bac à bouteilles de verre dans un quartier HLM de Valognes. Les pompiers parviennent à récupérer au fond du bac un sac poubelle fermé. A l'intérieur, ils découvrent quatre chatons en grande détresse respiratoire. Amenés en urgence chez un vétérinaire, ils n'avaient pas pu être sauvés. Il faut dire que l'enquête menée aura permis de démontrer que les animaux âgés d'une quinzaine de jours avaient fait l'objet d'une tentative de noyade avant d'être privés d'oxygène dans un sac poubelle et finalement jetés au milieu de verre brisé au fond d'un conteneur. 

Au delà de ces actes de maltraitance pour lesquels l'association "40 en Chats" réclame une réponse forte du tribunal, les défenseurs des animaux rappellent que ces drames sont souvent le résultat de l'absence de stérilisation des chats. L'association Stéphane Lamart s'est portée partie civile dans ce dossier dans lequel la prévenue risque jusqu'à trois ans de prison et 30 000 euros d'amende. 

Les chatons retrouvés étaient dans un tel état de détresse qu'ils n'avaient pu être sauvés.
Les chatons retrouvés étaient dans un tel état de détresse qu'ils n'avaient pu être sauvés. - 40 en Chats
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu