Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Contournement de Beynac

Déviation de Beynac : Germinal Peiro condamné pour avoir porté illégalement une écharpe officielle

-
Par , France Bleu Périgord

Germinal Peiro est condamné à 500 euros d'amende avec sursis et un euro de dommages et intérêts pour chacune des six parties civiles des opposants à la déviation de Beynac. ces derniers lui reprochaient d'avoir porté l'écharpe du député en 2017 alors qu'il ne l'était plus.

Germinal Peiro est condamné à 500 euros d'amende avec sursis et un euro de dommages et intérêts
Germinal Peiro est condamné à 500 euros d'amende avec sursis et un euro de dommages et intérêts © Radio France - Thibault Delmarle

Le président du conseil départemental de la Dordogne, Germinal Peiro, a été condamné ce mardi pour port illégal d'une écharpe officielle par le tribunal de Bergerac. Il était poursuivi personnellement par des opposants au contournement de Beynac pour le port d'une écharpe tricolore de député lors d'un rassemblement pro-déviation en septembre 2017 alors qu'il ne siégeait plus à l’Assemblée depuis juin. 

Germinal Peiro est condamné à 500 euros d'amende avec sursis et un euro de dommages et intérêts pour chacune des six parties civiles des opposants à la déviation de Beynac :  Michel André, Tony Debidour, Jérôme Lafay, Philippe d'Eaubonne, Théophile Pardo et son association Défendre l'intérêt général en Dordogne. 

La peine est symbolique. En revanche, il doit rembourser les frais de justice de ses opposants soit plus de 4000 euros. 

Germinal Peiro a décidé de faire appel du jugement. 

Deuxième condamnation en deux jours

Ce lundi déjà, le président du Conseil départemental de la Dordogne a été reconnu coupable de complicité d'injures publiques. Il est condamné à une amende de 500 euros. Il devra verser un euro symbolique aux deux parties civiles, l'association "Défendre l'intérêt général de la Dordogne" et a Theophile Pardo auquel il faut rajouter 1.000 euros de compensation pour les frais de procédure. Germinal Peiro fait également appel de cette décision. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess