Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Contournement de Beynac

Déviation de Beynac : le Département de la Dordogne a déjà engagé 26,5 millions d'euros

-
Par , France Bleu Périgord

L’Assemblée départementale examinera lundi le rapport demandé par l'opposition sur les dépenses du chantier de Beynac ; 26,5 millions d'euros ont déjà été engagés, dont 24,5 millions déjà payés. Une destruction coûterait entre 12 et 15 millions supplémentaires

Les piles du pont sont déjà construites près de Beynac
Les piles du pont sont déjà construites près de Beynac © Radio France - Antoine Balandra

Près de deux mois après l'annulation du chantier de la déviation de Beynac , les 50 Conseillers départementaux examineront ce lundi 3 février, en ouverture de la session budgétaire, un rapport sur le coût des travaux et de la démolition ordonnée par la Cour administrative d'appel de Bordeaux. Selon le président Germinal Peiro, 26,5 millions d'euros ont déjà été engagés, dont 24,5 millions déjà payés, "et la destruction coûterait entre 12 et 15 millions d'euros supplémentaires." 

Le délai d'un an pour la démolition est irréaliste - Germinal Peiro

Le président du Département confirme que son recours devant le Conseil d'état sera déposé le 10 février, dans le délai de deux mois après le jugement de la Cour d'appel administrative, mais pour lui, la destruction dans un délai d'un an, demandée par les magistrats bordelais "est totalement irréaliste. C'est infaisable en respectant la loi : aller démolir des piles au milieu de la rivière c'est une atteinte à l'environnement et nous ne le ferons pas avant que les études nous disent comment il faut faire."

pour Germinal Peiro, le délai de 12 mois pour la démolition est irréaliste

11 millions d'euros pour finir, ou pour détruire

Le Conseil départemental a prévu 11 millions d'euros pour le projet de Beynac dans ce budget 2020 pour à Beynac, et encore 11 millions en 2021, soit environ 40% des gros investissements routiers du Département. Cette enveloppe permettra de financer soit la fin des travaux, soit la démolition,  selon l'issue des recours en justice. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu