Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Pau : la "coloc" de la drogue devant le tribunal correctionnel

lundi 7 mai 2018 à 6:09 Par Daniel Corsand, France Bleu Béarn et France Bleu

Quatre jeunes de Pau jugés ce lundi pour trafic de drogue et violences avec armes. Le "patron" et ses trois lieutenants. Le dossier raconte une organisation à la fois violente et structurée.

L'entrée de la résidence où s'organisait le trafic
L'entrée de la résidence où s'organisait le trafic © Radio France - Daniel Corsand

Rue de Bizanos, Pau, France

Une grosse affaire de drogue est jugée ce lundi devant le tribunal correctionnel de Pau. Du trafic de cannabis et cocaïne. La tête de ce réseau a 31 ans. Kevin B est très connu de la justice. Les trois autres sont ses trois lieutenants. Ils ont 19, 19 et 20 ans. Un trafic sous la forme d'association de malfaiteurs. Un réseau à la fois structuré et violent, dont le camp de base était situé à Pau, dans une résidence au 2 rue de Bizanos, la rue qui relie le circuit de Pau et le centre-ville de Bizanos. Un endroit discret qui était devenu, en 2016 et 2017, un vrai "drive in" de la drogue.  

Une "coloc" de dealers

Les trafiquants vivent ensemble dans cette résidence. Dans les conversations téléphoniques captées par les enquêteurs on l'appelle "Bendo"ou "les favelas". Selon les différents témoins de ce dossier, il y a entre 30 et 100 clients par jours. Les mineurs sont les guetteurs ; des jeunes en difficultés, "recrutés" par le patron qui leur promet un logement et de quoi se nourrir. Il y a les surnoms : Scravith ou le Scrav, Momo le légionnaire.  Ce sont les lieutenants qui vendent, et le boss qui encaisse, et qui rémunère ceux qu'il appelle "ses employés". Ils ont leurs horaires de travail entre 11h et minuit. Ceux qui travaillaient le mieux avaient d'ailleurs des primes. Il y a même une cuisinière qui est embauchée pour nourrir tout le monde.

La pizzeria, rue Emile Garet à Pau où s'est déroulée la fusillade est fermée aujourd'hui - Radio France
La pizzeria, rue Emile Garet à Pau où s'est déroulée la fusillade est fermée aujourd'hui © Radio France - Daniel Corsand

Une virée avec fusils à pompes  

Les quatre sont jugés aussi pour violences avec armes. Un jour de fusillade dans une pizzeria du centre-ville de Pau le 19 février 2017.  Ça ressemble à un règlement de compte entre bandes rivales, même si tout le monde s'en défend. Une descente à plusieurs avec des fusils à pompes dans une pizzeria de la rue Emile Garet dans le quartier du triangle, en plein centre ville de Pau. Avec des coups de feu en l'air ou au raz de la tête de celui qui semble être un jeune rival d'une bande concurrente. Ce dossier raconte aussi qu'on a volontiers la main leste avec les filles aussi, comme dans les films.

Kevin B. allias "Scravitch"

Le patron c'est Kevin B, allias "Scravitch" ou le "Scrav". Tout le monde le craint. Il tient son monde avec l'argent et la crainte qu'il inspire, même à ses plus proches. Il s'occupe de l'approvisionnement, et ce sont ses lieutenants qui reçoivent les clients. Mais tout l'argent lui revient. Selon un témoin, il gardait pour lui entre 500 et 1.000 euros par jour. Son train de vie est bien au dessus de son RSA, puisqu'il a un bar et une pizzeria. Sur son compte en banque, aucun débit de loyers ou de factures. Il surveille "ses affaires" par téléphone ou sur la messagerie Snapchat. La crainte qu'il inspire s'explique par son casier. 15 condamnations dans des affaires de "stup" et aussi d'extorsion avec violences. Un vrai caïd.