Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Dictée, calcul mental, cahiers : les consignes du ministre de l'Education aux enseignants

jeudi 26 avril 2018 à 8:08 - Mis à jour le jeudi 26 avril 2018 à 14:30 Par Marine Laugénie, France Bleu

Le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer a publié ce jeudi des recommandations pour les enseignants du primaire visant à améliorer "la réussite des élèves". Il propose notamment 15 minutes de dictée par jour. Des syndicats dénoncent un "pur exercice de communication".

Jean Michel Blanquer, le ministre de l'Education, a envoyé ses consignes aux professeurs.
Jean Michel Blanquer, le ministre de l'Education, a envoyé ses consignes aux professeurs. © AFP - FRED TANNEAU

Paris, France

Dans le journal Le Parisien, Jean-Michel Blanquer dévoile ses pistes pour lutter contre la baisse de niveau dans les écoles primaires. Le ministre de l'Education envoie une série de recommandations aux professeurs. Il prône le retour aux fondamentaux pour inculquer les bases du calcul, de la lecture, de la grammaire et aider à "la réussite des élèves". 

Dictée et calcul mental tous les jours à l'école

Dans ce guide de 130 pages envoyé aux enseignants, Jean-Michel Blanquer souhaite instaurer 15 minutes de dictée et de calcul mental par jour dans les classes ainsi que deux exercices d'écriture quotidiens. Le ministre de l'Education insiste également sur les leçons de vocabulaire et de grammaire. Enfin, il recommande aux professeurs d'utiliser un seul manuel de lecture. Ce dernier point fait débat car il existe une trentaine de méthodes d'apprentissage de la lecture et aujourd'hui chaque enseignant s'adapte en fonction de sa classe. 

  - Visactu
© Visactu -

Un retour au passé ? 

Les détracteurs de Jean-Michel Blanquer dénoncent un certain conservatisme, un retour au passé en matière d'éducation. Réponse du ministre : "Nous sommes au contraire en train de faire un pas vers le futur. Ce que nous proposons ce ne sont pas les méthodes de la IIIe République. Ce sont celles du XXIe siècle, qui puisent au meilleur de la tradition et au meilleur de la modernité." Selon une enquête publiée par le ministère, 40 % des petits Français n'atteignent pas les objectifs attendus par les programmes à la fin du CM2.  

"Le ministre s'adresse à l'opinion publique et veut lui faire croire qu'on a enfin en France le bon ministre avec la bonne méthode et le bon manuel. C'est un leurre" a réagi Francette Popineau, co-secrétaire générale du Snuipp-FSU, premier syndicat chez les enseignants du primaire. "L'école est quelque chose de beaucoup plus complexe et il faut toute l'intelligence du maître et son adaptation aux besoins des élèves pour enseigner".