Faits divers – Justice

Dijon : alerte à la bombe ce lundi soir vers l'église Notre-Dame

Par Denis Souilla, France Bleu Bourgogne lundi 27 avril 2015 à 21:22

L'église Notre-Dame à Dijon.
L'église Notre-Dame à Dijon. © Creative commons - David Monniaux

Le quartier Notre-Dame à Dijon (Côte-d'Or) bouclé et évacué pendant plus d'une heure ce lundi soir suite à la découverte d'un objet suspect. Un vieil extincteur sans goupille de sécurité est resté posé sur un trottoir juste en face de l'église Notre-Dame tout un après-midi. Un périmètre de sécurité a été mis en place. Il s'agissait d'une fausse alerte.

Le quartier Notre-Dame de Dijon (Côte-d'Or) a été bouclé et évacué pendant plus d'une heure ce lundi soir suite à la découverte d'un objet suspect. Il s'agissait d'un vieil extincteur sans goupille de sécurité posé sur le trottoir juste en face de l'église Notre-Dame. Repéré en début d'après-midi par une commerçante, il était toujours là le soir lorsqu'elle était en train de fermer sa boutique.Il s'agissait en fait d'une fausse alerte.

Un périmètre de sécurité

La police, une fois alertée, a établi un périmètre de sécurité d'une centaine de mètres et barré les rues adjacentes. Un maître-chien du commando parachutiste de la Base aérienne de Dijon-Longvic est arrivé sur place vers 19h30. Ouf : ils s'agissait d'une fausse alerte.

alerte bombe itv

 

Le chien n'a rien reniflé de suspect

Gus, le berger belge ma,inois n'ayant rien senti de particulier, le dispositif a été levé vers 19h40 et l'extincteur enlevé, emmené au commissariat de police, place Suquet à Dijon. De ce fait, les démineurs n'ont pas eu besoin d'intervenir.

Une précédente alerte début mars à Dijon

Le 9 mars dernier déjà, une alerte à la bombe en gare de Dijon avait conduit à l'évacuation cette fois de deix-cents personnes, interrompant du même coup la circulation de nombreux trains entre 20 heures et 21 heures. Au final, l'alerte avait été levée et aucun colis suspect n'avait été retrouvé. La rumeur de ce colis suspect avait visiblement été amplifiée par certains voyageurs sur les réseaux sociaux notamment Twitter.

Fausse alerte à la bombe : le chien a fini par uriner sur le colis suspect