Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Dijon : jets de cocktails molotov sur la préfecture dans la nuit de samedi à dimanche

dimanche 31 mars 2019 à 12:28 - Mis à jour le dimanche 31 mars 2019 à 13:01 Par Alexandre Berthaud, France Bleu Bourgogne et France Bleu

Un peu avant 2 heures du matin, dimanche 31 mars, cinq cocktails molotov ont été lancés contre la façade de la préfecture de Côte-d'Or. Pas de blessés mais une bâche d'un bâtiment proche en travaux a pris feu. Le préfet condamne avec fermeté et va déposer une plainte.

La façade de la Préfecture de Côte-d'Or
La façade de la Préfecture de Côte-d'Or

Dijon, France

Les faits ont eu lieu à 1h45, dimanche 31 mars, rue de la préfecture. Cinq cocktails molotov ont été lancés contre la façade de la préfecture de Côte-d'Or. Cela a déclenché un début d'incendie sur une bâche d'un bâtiment. Le préfet de Côte-d'Or et de la région Bourgogne-Franche-Comté, Bernard Schmeltz, a réagi dans un communiqué. Il "condamne avec fermeté" cette _"attaque d'une grande gravité"au regard des conséquences qu'elle aurait pu entraîner "pour l'intégrité du bâtiment"_. 

L'endroit où l'incident a eu lieu est placé sous vidéosurveillance, "tous les moyens seront mobilisés pour que les auteurs de ces actes en répondent devant la justice", poursuit le communiqué de la Préfecture. Le préfet va déposer une plainte et conclut : "ceux qui s'en prennent lâchement à la maison du public en pensant toucher à un symbole de l'État ne contribuent qu'à démontrer le peu de cas qu'ils font de la République et de nos institutions qui travaillent chaque jour au service de l'intérêt général".

Des événements après la manifestation samedi soir

La rue de la Préfecture est interdite de manifestation tous les samedis depuis plusieurs semaines. C'est aussi un lieu d'affrontement régulier entre manifestants et forces de l'ordre après les différentes marches. Samedi 30 mars, un homme a été interpellé à 100 mètres à peine du lieu où les cocktails molotov ont été jetés. Cela s'est passé à l'intérieur du bar Le Boeuf Blanc (QG des street medic des gilets jaunes), interpellation très mouvementée avec l'utilisation de la force. Les manifestants ont protesté vigoureusement contre cette intervention des forces de l'ordre, lors de laquelle la patronne du bar a visiblement été blessée.

La préfecture n'a fait aucun lien entre ces événements et le jet des cocktails molotov durant la nuit.

Les événements de samedi soir ont été relayés par les "Street Medic", des médecins de rue proches des gilets jaunes. La vidéo ci-dessous a été tournée à ce moment-là. Nous ne sommes pas en mesure de confirmer la véracité des informations contenues dans le titre (doigts cassés, côtes cassées) et laissons aux auteurs de cette publication la responsabilité du vocabulaire employé ("rafle", "tabasse"). Nous pouvons simplement indiquer que l'intervention de police était musclée, rapide et impressionnante, que plusieurs personnes sur place se sont dites "choquées" peu après les faits.