Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Dijon : le squat Stalingrad évacué par la police

mardi 28 août 2018 à 17:06 Par Lila Lefebvre et Anne Pinczon du Sel, France Bleu Bourgogne

Depuis 15h00 ce mardi, une opération de police est en cours au 41/43 boulevard de Stalingrad à Dijon. C'est là que se sont installés il y a 10 jours entre 60 et 80 migrants et demandeurs d'asile. Cette évacuation fait suite à plusieurs plaintes.

Entre 60 et 80 personnes occupaient ce bâtiment depuis une dizaine de jours.
Entre 60 et 80 personnes occupaient ce bâtiment depuis une dizaine de jours. © Radio France - Anne Pinczon du Sel

Dijon, France

Près de 130 policiers sont mobilisés depuis 15h00, ce mardi pour déloger les occupants des 41/43 boulevard de Stalingrad à Dijon. Une soixantaine de demandeurs d'asile et de sans-papiers ainsi que des associations vivaient sur place depuis une dizaine de jours. La police est intervenue suite à trois plaintes pour dégradations et occupation illicites de bâtiments. 

Le 19 août dernier, les policiers du commissariat de Dijon ont été appelés pour intervenir  pour une éventuelle violation de domicile avec dégradations. Sur place ils ont constaté la présence d'une soixantaine de personnes, ainsi que certaines dégradations. 

Ce bâtiment est la propriété de l'Etat, affecté à l'autorité militaire. Cette dernière a déposé plainte tout comme CDC Habitat, la société en charge de la gestion et de la surveillance, et comme la Direction générale des finances publiques en tant que propriétaire.

Un guichet administratif sur place

Des contrôles d'identité sont effectués, ils visent à prendre les mesures nécessaires pour les personnes qui séjourneraient de façon irrégulière sur le territoire et à proposer des solutions de relogement pour les demandeurs d'asiles dont les papiers sont en ordre. 

A cet effet, es services de la Préfecture, l'Office français de l'immigration et de l'intégration ainsi que l'association COALLIA ont mis en place un guichet "relogement" pour les demandeurs, il restera ouvert jusqu'à jeudi après-midi.