Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Dijon : le suicidaire de la rue Pierre-Palliot devant la Cour d'Assises de la Côte-d'Or cette semaine

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Bourgogne

L'homme qui avait tenté de se suicider en faisant exploser des bouteilles de gaz dans son immeuble de la rue Pierre-Palliot à Dijon en septembre 2016 va être entendu toute la semaine devant les Assises de la Côte-d'Or. Une quarantaine de parties civiles se sont manifestées pour ce procès.

L'immeuble de la rue Pierre-Palliot quelques heures après l'explosion (archives France Bleu Bourgogne)
L'immeuble de la rue Pierre-Palliot quelques heures après l'explosion (archives France Bleu Bourgogne) © Radio France - Thomas Nougaillon

Dijon - France

Un grand "boum" entendu dans toute la ville et dans une bonne partie de l'agglo Dijonnaise. Vous n'avez sûrement pas oublié l'explosion de la rue Pierre-Palliot à Dijon. C'était il y a presque 3 ans, le 16 septembre 2016. A l'origine de cette affaire un occupant d'un immeuble près de la gare qui comparaît à partir de ce lundi 17 juin 2019 devant la Cour d'Assises de la Côte-d'Or.

Une tentative de suicide 

On se souvient que cet homme de 51 ans à l'époque a tenté de se suicider. Suite à une rupture amoureuse, il avait fait exploser des bouteilles de gaz dans son appartement. Une vingtaine de logements en tout avaient été soufflés, au numéro 15 de la rue Pierre-Palliot. L'explosion, vers 9 heures du matin, avait réduit en miettes cet immeuble vieillissant qui s'est effondré sur lui-même sans, heureusement, faire de mort parmi ses habitants ou ses locataires. 

Le procès doit durer toute la semaine

Mais d'autres maisons ou immeubles alentours avaient eux aussi été endommagés et 20 personnes avaient été blessées (dont deux gravement) suite à cette déflagration. Parmi les victimes, cette femme d'une cinquantaine d'années qui avait du être amputée d'une jambe. Le procès du suicidaire de la rue Palliot devant la cour d'assises de la Côte-d'Or débute ce lundi matin. Le verdict est attendu vendredi.