Faits divers – Justice

Dijon : six jeunes condamnés pour une fête d'anniversaire qui a mal tourné

Par Anne Pinczon du Sel, France Bleu Bourgogne lundi 25 septembre 2017 à 21:03

La cité judiciaire de Dijon
La cité judiciaire de Dijon © Radio France - Anne Pinczon du Sel

Six jeunes côte-d'oriens ont été condamnés ce lundi à des peines allant de 300 € d'amende à un an de prison ferme pour une soirée d'anniversaire sur fond de drogues et de violences en septembre 2015.

" Ce dossier, c'est devenu presque un fantasme pour le Parquet depuis deux ans " , s'énerve Chloé Bonnat, l'avocate de l'un des prévenus. Dans la nuit du 25 au 26 septembre 2015, une dizaine de jeunes participaient à une soirée d'anniversaire dans un appartement dijonnais. Ce lundi, six d'entre eux ont été condamnés pour violences, transport ou usage de stupéfiants à des peines allant de 300 € d'amende à un an de prison ferme.

C'est un voisin qui a alerté la police pour tapage nocturne. Quand les policiers arrivent, ils découvrent Geoffrey, prostré en caleçon dans la cuisine et le visage en sang. Thibaut lui aussi a visiblement pris des coups. Mehdi de son côté tente de s'enfuir par la fenêtre. Dans l'appartement, il y a beaucoup de drogue. Du cannabis, de la cocaïne, des amphétamines. Au milieu de la cuisine, il y a aussi une boite à chaussure remplie de papiers d'identités volés ou falsifiés.

A l'audience devant le tribunal correctionnel de Dijon, il manque trois prévenus sur six. Les deux victimes de violences sont absentes, et ceux à qui ont a volé des papiers d'identité ne sont pas là non plus. Difficile de comprendre comment Geoffrey et Thibaut sont arrivés là. Les trois prévenus poursuivis pour violences racontent que les victimes ont en fait été frappées par des Roumains en boîte de nuit avant d'arriver à l'appartement, " et on n'a même pas vérifié s'il y avait eu un problème dans cette discothèque ce soir-là ", s'insurge Chloé Bonnat. Ce n'est pas la version de Thibaut, qui est " tombé dans un guet-apens " d'après le Parquet. Il ne comprend pas pourquoi il a été frappé, et Geoffrey lui refuse de s'exprimer. Pour le Parquet, c'est parce qu'ils " craignent des représailles. " Mais pour la défense, c'est parce qu'ils avaient eux aussi consommé de la drogue, et qu'ils " ne veulent pas se frotter à l'institution judiciaire. "

Pourquoi les deux victimes sont allées à cette fête ? Pourquoi ces deux jeunes ont-ils été frappés ? Il n'y aura pas de réponses à l'issue du procès, toujours est-il que cinq des six prévenus, déjà condamnés pour des vols, des violences, ou de la consommation de drogue ressortent avec une peine de prison ferme. Louis, qui fêtait ses 19 ans ce soir-là et qui n'a jamais été condamné s'en tire avec une amende de 300 €.