Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Faits divers – Justice

Dijon : trois jeunes placés sous contrôle judiciaire après une série d'incendies

jeudi 14 mars 2019 à 12:26 Par Stéphane Parry, France Bleu Bourgogne

Ils sont soupçonnés d'avoir mis le feu à plusieurs bâtiments désaffectés sur l'agglomération dijonnaise au début du mois de mars. Trois jeunes âgés d'une vingtaine d'années ont été placés sous contrôle judiciaire. Ils ont reconnu les faits.

L' enquête a été confiée aux gendarmes d'Arc-sur-Tille
L' enquête a été confiée aux gendarmes d'Arc-sur-Tille © Radio France - Victor Vasseur

Dijon, France

Ce lundi 11 mars sur le site de l'entreprise Léon-Gosse à Bressey-sur-Tille, les gendarmes d'Arc-sur-Tille qui enquêtaient sur plusieurs incendies survenus dans l'agglomération dijonnaise ont interpellé trois jeunes. Au cours de leur garde à vue, les  jeunes âgés d'une vingtaine d'années ont reconnu avoir mis le feu à cinq maisons ou bâtiments vides à Fauverney, Bressey-sur-Tille et Quetigny entre le 2 et le 11 mars. 

Pas de blessés mais des dégâts

A chaque fois, les incendiaires visaient des bâtiments ou maisons vides et désaffectées. Lors des incendies, il n'y a pas eu de blessé, mais des dégâts. Le parquet de Dijon a ouvert une information judiciaire. Il s'agit maintenant d'évaluer le coût des dégâts. Une expertise psychiatrique va aussi être demandée. En attendant d'être jugés devant le tribunal correctionnel de Dijon, les trois jeunes ont été placés sous contrôle judiciaire.