Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Nordahl Lelandais

Affaire Maëlys : le dénouement, des aveux à la découverte du corps

mercredi 14 février 2018 à 14:23 - Mis à jour le mercredi 14 février 2018 à 20:15 Par Denis Souilla, Céline Loizeau, Xavier Demagny et Véronique Pueyo, France Bleu Berry, France Bleu Besançon, France Bleu Isère, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu

Au terme d’une journée de fouilles près de Pont-de-Beauvoisin (Isère), les enquêteurs ont découvert sur les indications du principal suspect Nordahl Lelandais les restes du corps de Maëlys, portée disparue depuis la fin de l’été.

Jean-Yves Coquillat, procureur de la République de Grenoble.
Jean-Yves Coquillat, procureur de la République de Grenoble. © Maxppp -

Le Pont-de-Beauvoisin, France

L'essentiel

  • Son avocat apprend à Nordahl Lelandais que des traces du sang de Maëlys ont été découvertes dans sa voiture.
  • Nordahl Lelandais est entendu ce mercredi "à sa demande" par les trois juges d'instruction à Grenoble.
  • Il coopère avec les enquêteurs et leur indique où il a déposé fin août 2017 le corps de Maëlys.
  • Des recherches sont menées dans le secteur de Saint-Franc, zone déjà explorée en septembre 2017.
  • Le procureur de Grenoble confirme la découverte des restes de l'enfant dans une conférence de presse et se dit soulagé d'avoir pu "apporter une réponse aux parents de Maëlys".

Le fil de la journée

20h15 - Les parents de Maëlys garderont le silence. C'est Fabien Rajon, l'avocat des parents de Maëlys, qui l'a expliqué mercredi soir dans un message envoyé à la presse. "Avec mes clients, parents de la jeune Maelys, nous gardons le silence par respect et dignité après cette terrible nouvelle". 

20h02 - Le temps du recueillement. Un rassemblement de proches de la famille de Maëlys s'est déroulé à la salle des fêtes du Pont-de-Beauvoisin mercredi soir. Les journalistes ont été tenus à l'écart.

18h33 - Alain Jakubowicz s'exprime à son tour. "Rien de pire ne peut arriver à une famille, mais cela n'est pas incompatible au rôle qui est le mien" souligne l'avocat de Nordahl Lelandais aux journalistes qui explique qu'il continuera à défendre son client. "Nous sommes sur la voie de la vérité et cette vérité il l’a devait [aux parents]".

Alain Jacubowicz, l’avocat de Nordahl Lelandais, s’exprime à son tour. - Radio France
Alain Jacubowicz, l’avocat de Nordahl Lelandais, s’exprime à son tour. © Radio France - Céline Loizeau

18h25 - L'essentiel de la conférence de presse. Les déclarations du procureur de la République sont à lire et à voir dans notre article récapitulatif.   

18h18 - "Nous savons que Maëlys est morte, qu'il l'a tuée et qu'il a dissimulé son corps".  Jean-Yves Coquillat souligne une journée "dense, émouvante et éprouvante". Le procureur de Grenoble soulagé d'avoir pu  "apporter une réponse aux parents de Maëlys".

18h12 - Des recherches difficiles, des ossements découverts. Après les déclarations de Nordahl Lelandais, les trois juges d’instruction ont décidé de se transporter sur les lieux indiqués. D’abord près du domicile de ses parents puis dans le secteur de Saint-Franc. "Les recherches ont été rendues très difficiles par la neige tombée récemmment" explique le procureur qui précise "qu'un crâne et des ossements ont été découverts".

18h10 - Les traces de sang à l'origine des aveux. Ce sont bien les traces du sang de Maëlys découvertes dans la voiture de Nordahl Lelandais qui l'ont décidé à passer aux aveux.  

18h08 - Aucune explication précise sur la mort de Maëlys. Nordahl Lelandais "a refusé de s’expliquer sur la façon dont cette mort accidentelle, selon lui, a eu lieu" souligne le procureur de Grenoble. Nordahl Lelandais "a souhaité que le corps soit retrouvé d’abord avant de s'expliquer". 

Le procureur de Grenoble lors de sa conférence de presse.  - Radio France
Le procureur de Grenoble lors de sa conférence de presse. © Radio France - Céline Loizeau

18h06 - Au cours de l'audition de ce mercredi matin, Nordahl Lelandais a indiqué avoir tué Maelys "involontairement". Il a présenté ses excuses aux parents de Maëlys et au juge. Il a dit avoir déposé le corps à un endroit près de sa maison et qu’il était retourné ensuite au mariage le soir du 26 août. C'est plus tard qu'il est revenu pour récupérer le corps et le déposer dans le massif de la Chartreuse. 

18h05 - Jean-Yves Coquillat adresse ses premiers mots aux parents de Maëlys. "Mes premiers mots ce soir sont pour les parents de Maelys. Ils étaient jusqu’à présent dans la pire des situations. Ce soir, ils ne sont plus dans l’ignorance. Mais ils savent que leur fille est morte et que nous avons découvert les restes de l’enfant. C’est à eux que je pense" a dit le procureur de Grenoble en ouverture de sa conférence de presse.  

17h53 - La conférence de presse aura lieu à la mairie. Le procureur de la République de Grenoble tiendra sa conférence sur place, dans une salle de la mairie de Pont-de-Beauvoisin dans quelques minutes, autour de 18h. Elle sera à suivre sur ce direct.   

Les journalistes sont prêts pour suivre la conférence de presse du procureur de la République. - Radio France
Les journalistes sont prêts pour suivre la conférence de presse du procureur de la République. © Radio France - Céline Loizeau

17h14 - Les habitants du Pont-de-Beauvoisin sont choqués. "Je suis soulagée pour les parents, même si c'est l'horreur, ils vont pouvoir enfin faire leur deuil" explique une passante à la journaliste de France Bleu, présente au Pont-de-Beauvoisin.  Sur les façades des commerces, le visage souriant de Maëlys s'affiche toujours les vitrines des commerces

17h08 - Une conférence de presse prévue. Le procureur de la République de Grenoble, Jean-Yves Coquillat, doit tenir un point presse à Pont-de-Beauvoisin à 18h. Il pourrait ainsi révéler les résultats des recherches menées depuis le début de journée dans le secteur des gorges de Chailles.

17h02 - Les recherches toujours en cours. Selon ce que rapportent les journalistes de France Bleu Isère sur place, les recherches se déroulent toujours dans le secteur de Saint-Franc (Savoie). Les journalistes sont toutefois tenus à l'écart. 

Les recherches dans les gorges de Chailles, entre Savoie et Isère - Radio France
Les recherches dans les gorges de Chailles, entre Savoie et Isère © Radio France - Denis Souilla

16h15 - Le sang retrouvé est bien celui de Maëlys. Les traces de sang retrouvées dans la voiture de Nordahl Lelandais sont bien celles de la fillette. C'est cet élément qui aurait poussé, selon franceinfo, l'ex-militaire à coopérer avec les enquêteurs. Quelques heures après l'enlèvement de Maëlys à Pont-de-Beauvoisin, Nordahl Lelandais avait soigneusement nettoyé sa voiture, renforçant ainsi les soupçons des enquêteurs.

14h36 - Des traces de sang suspectes. Nordahl Lelandais a décidé de parler aux enquêteurs ce mercredi après avoir été confronté à l’existence de traces de sang retrouvées dans sa voiture.      

13h34 - Entendu par les juges "à sa demande". Nordahl Lelandais, soupçonné d’avoir tué et enlevé la petite Maëlys en août dernier en Isère, a été entendu "à sa demande" ce mercredi, et "se montre coopératif avec les enquêteurs", selon franceinfo

Une vingtaine d’hommes de l’Institut de recherche criminelle de la Gendarmerie nationale sont présents sur place. - AFP
Une vingtaine d’hommes de l’Institut de recherche criminelle de la Gendarmerie nationale sont présents sur place. © AFP - Jean-Pierre Clatot

12h50 - Des équipes cynophiles et des gendarmes enquêteurs de l'identification criminelle. Au côté du convoi transportant Nordahl Lelandais, une vingtaine d’hommes de l’Institut de recherche criminelle de la Gendarmerie nationale, l’IRCGN, basé à Pontoise, ont été envoyés sur zone. Des équipes cynophiles ont également été mobilisées avec des chiens spécialisés dans la recherche de restes humains.

12h13 - Dans les gorges de Chailles. Des recherches seraient de nouveau en cours dans le secteur des gorges de Chailles, là où déjà, les enquêteurs avaient mené de longues opérations au mois de septembre. Le lieu est situé à la limite entre l’Isère et la Savoie.

Le secteur est bloqué dans le secteur des gorges de Chailles, en Savoie - AFP
Le secteur est bloqué dans le secteur des gorges de Chailles, en Savoie © AFP - Jean-Pierre Clatot
Le 8 septembre 2017, des gendarmes du Peloton de gendarmerie de haute-montagne (PGHM) dans les gorges de Chailles, où coule le Guiers  - AFP
Le 8 septembre 2017, des gendarmes du Peloton de gendarmerie de haute-montagne (PGHM) dans les gorges de Chailles, où coule le Guiers © AFP - Jeff Pachoud

12h05 - Un passage par Domessin. Le convoi d'une quinzaine de véhicules à quitté la brigade de gendarmerie à la mi-journée. Il a été demandé aux journalistes de ne pas suivre ce convoi. Selon Le Dauphiné Libéré, il a pris la direction de Domessin (Savoie) pour s'arrêter au domicile de la famille Lelandais. Tout le quartier autour de la maison a été bouclé. 

Les gendarmes au domicile des Lelandais à Domessin (Savoie) - AFP
Les gendarmes au domicile des Lelandais à Domessin (Savoie) © AFP - Philippe Desmazes

11h39 - De nouvelles recherches dans des secteurs déjà explorés ? D'après la journaliste de France Bleu Isère présente au Pont-de-Beauvoisin, des gendarmes de haute montagne et une équipe spécialisée en identification criminelle sont aussi présents sur place, avec des chiens spécialisés dans la recherche de restes humains. 

11h20 - Une déclaration du procureur de la République. Jean-Yves Coquillat, procureur de la République de Grenoble, devrait s'exprimer en fin d'après-midi au cours d'une conférence de presse.

Jean-Yves Coquillat, procureur de la République de Grenoble - Maxppp
Jean-Yves Coquillat, procureur de la République de Grenoble © Maxppp -

10h10 - Nordahl Lelandais conduit dans le secteur du Pont-de-Beauvoisin. Selon nos informations, Nordahl Lelandais a été conduit dans le secteur du Pont-de-Beauvoisin accompagné du Procureur de la République de Grenoble, des trois juges instructeurs et de gendarmes enquêteurs. Le convoi est aussi suivi par son avocat Alain Jakubowicz, avocat de Nordahl Lelandais.

La brigade de gendarmerie du Pont-de-Beauvoisin (Isère) - Radio France
La brigade de gendarmerie du Pont-de-Beauvoisin (Isère) © Radio France - Céline Loizeau

9h15 - De nouveaux éléments ? A priori, les enquêteurs auraient versé récemment au dossier des éléments nouveaux et importants, ce qui fait dire a une source proche de l'affaire que "cette journée pourrait s’avérer cruciale". Jusqu'ici, Lelandais nie toute implication dans la disparition de Maëlys. Va-t-on cette fois le mettre face a des faits précis qui pourraient le confondre, ou en tous cas, l'obliger à changer de version ? Nordahl Lelandais pour être ensuite conduit dans le secteur du Pont-de-Beauvoisin (Isère).

  - Visactu
© Visactu -

8h55 - Un deuxième interrogatoire dans l'affaire ? Nordahl Lelandais est mis en examen depuis le début du mois de septembre 2017 pour "meurtre précédé d'un enlèvement" dans le cadre de l'enquête sur la disparition de Maëlys de Araujo, âgée de 9 ans, disparue lors d'une fête de mariage au Pont-de-Beauvoisin (Isère) dans la nuit du 26 au 27 août 2017. Il est également mis en examen, dans une autre affaire, pour l'assassinat du caporal Arthur Noyer en Savoie en avril dernier.

8h20 - Nordahl Lelandais prend la direction du palais. Nordahl Lelandais, principal suspect dans l'affaire de la disparition de Maëlys, a été extrait mercredi matin, vers 7h45, de sa cellule du centre pénitentiaire de Saint-Quentin-Fallavier (Isère). L'homme de 34 ans a été brièvement emmené au palais de justice de Grenoble. Il avait déjà été entendu une première fois le 30 novembre dernier. 

Le palais de justice de Grenoble - Radio France
Le palais de justice de Grenoble © Radio France - Xavier Demagny
Le centre pénitentiaire de Saint-Quentin-Fallavier est situé dans le nord du département de l'Isère - Radio France
Le centre pénitentiaire de Saint-Quentin-Fallavier est situé dans le nord du département de l'Isère © Radio France - Denis Souilla