Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : les mesures en Normandie pour le stade 3 de l'épidémie

La France est désormais passée au stade 3 de l'épidémie de coronavirus Covid-19. Tous les commerces non essentiels comme les restaurants, les bars, les cinémas sont fermés jusqu'à nouvel ordre. Comment la vie va-t-elle s'organiser en Normandie ? Suivez la conférence de presse du préfet de Normandie.

Les restaurants sont notamment fermés jusqu'à nouvel ordre.
Les restaurants sont notamment fermés jusqu'à nouvel ordre. © Maxppp - Philipe Arnassan

Le dernier bilan officiel, communiqué ce samedi soir, fait état de 91 décès et 4.500 cas de coronavirus confirmés en France depuis le début de l'épidémie. Le nombre de contaminés a doublé en 72 heures. 300 personnes sont actuellement en réanimation. Pour limiter la propagation du virus, la France est désormais passée au stade 3 de l'épidémie : cela implique notamment la fermeture de tous les commerces non-essentiels, comme les restaurants, les bars ou les discothèques. 

Comment la vie va-t-elle s'organiser dans ces conditions ? Suivez la conférence de presse du préfet de région Normandie, Pierre-André Durand, ici. 

Ce qu'il faut retenir

Les cinémas, salles de jeux, établissements sportifs couverts, musées, restaurants, bars, sont concernés par les fermetures. Les hôtels peuvent rester ouverts. Les fleuristes, libraires, pressing, auto-écoles, coiffeurs, garages auto, cordonniers devront également être fermés. Ils pourront rester ouverts ce lundi pour permettre au public de récupérer leurs effets, le préfet imagine "une certaine souplesse" sur ce point. La livraison de restauration à domicile et les centres médicaux, ainsi que tout ce qui concerne la sphère santé restent, "cela va de soi", ouverts, dit le préfet. 

Les commerces alimentaires, pharmacies, banques, stations services, tabac-presse restent ouverts, tout comme les administrations et les tribunaux. Un certain nombre de questions se posent encore pour certains commerces, admet le préfet, comme pour les opticiens, "une zone grise sur laquelle il faut travailler et sur laquelle nous allons amener des réponses dans les jours à venir". Il précise que les auto-écoles restent fermés à partir de lundi.

Les offices religieux n'auront plus lieu, à l'exception des offices funéraires. Les manifestations sur la voie publique ne sont pas interdites mais "restent problématiques" : "Il est fait appel au sens des responsabilités des organisateurs pour les reporter ou les réduire à moins de cent personnes", demande le préfet.

Il est conseillé de réduire au maximum ses déplacements, même si les transports publics en agglomération fonctionnent.  A Rouen, le réseau passe aux horaires de vacances. Les transports entre agglomérations seront réduits, 2 TER sur 3 fonctionneront à compter de mardi. 7 trains sur 10 à partir de lundi, avec une baisse progressive.

En ce qui concerne les municipales, alors que le premier tour a lieu ce dimanche, le report du second tour "n'est pas à l'ordre du jour pour le moment". Il faut simplement "respecter les règles de précaution", puisque le virus se transmet par "contact de fluide d'une personne à une autre", "pas par les objets". "Ça n'est pas par le maniement des bulletins qui transmet le virus", assure le préfet pour rassurer les assesseurs. 

Les écoles "sont fermées à l'accueil du grand public, mais restent ouvertes pour accueillir les enfants des personnels de santé dans des classes n'excédant par 10 enfants". Cela concerne les élèves jusqu'au collège inclus, le lycéens étant considérés suffisamment indépendants. 

"Faire preuve de civisme"

"C'est un changement de nos modes de vie très important", admet le préfet qui appelle les Normands à "faire preuve de civisme". "Les recommandations n'ont pas toujours été correctement appliquées" jusque-là. Pour le moment, l'arrêté pris fixe ces mesures jusqu'au 15 avril, "nous verrons comment évoluent l'épidémie" pour prolonger, voire durcir cet arrêté.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu