Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Attentat mortel à Strasbourg sur le marché de Noël

Attaque à Strasbourg : au moins trois morts, le tireur en fuite identifié et activement recherché

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass, France Bleu

Une fusillade s'est produite ce mardi soir dans les rues de Strasbourg. Selon les autorités, il y a trois morts et 12 blessés dont six sont en urgence absolue. La police demande à la population de ne pas sortir. L'auteur des tirs n'a pas été appréhendé.

Les forces de police déployées dans les rues de Strasbourg, le 11 décembre 2018
Les forces de police déployées dans les rues de Strasbourg, le 11 décembre 2018 © Maxppp - PATRICK SEEGER

Strasbourg, France

Vers 20h ce mardi, un individu a ouvert le feu dans le centre-ville de Strasbourg, à deux pas du marché de Noël. Lors d'un point presse vers 2h30 du matin, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a indiqué que l'attaque avait fait au moins trois morts et 12 blessés.

À retenir

  • La fusillade a fait au moins trois morts et 12 blessés dont six sont en urgence absolue 
  • L'auteur des tirs a été identifié mais n'avait pas été appréhendé à 2h20 lors du dernier point presse du ministre de l’Intérieur. Âgé de 29 ans, Strasbourgeois, il est fiché S, et connu pour des faits de droits communs. Il est activement recherché.
  • Le plan blanc a été déclenché. Ce plan d'urgence est déclenché pour les services de secours en cas d'attentat, d'épidémie ou de catastrophe naturelle.
  • Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour "assassinats, tentatives d'assassinats en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste criminelle"
  • Le dispositif vigipirate est porté au niveau "urgence attentat", le niveau maximum
  • Plus de 600 policiers et gendarmes recherchent le suspect et sont mobilisés sur l'enquête. La police demande aux Strasbourgeois et aux touristes de ne pas sortir

Le fil de la soirée

2h30. C'est la fin de ce direct, merci de l'avoir suivi. Retrouvez tout ce que nous savons à cette heure de l'attaque qui a fait trois morts et 12 blessés dont six sont en urgence absolue dans cet article.

2h20. Christophe Castaner, ministre de l'Intérieur s'est exprimé depuis Strasbourg.

  • Le pays est désormais placé en "urgence attentat".
  • Le bilan est désormais de trois morts et 12 blessés, dont six en urgence absolue.
  • "Le tireur s'est confronté deux fois à nos forces de sécurité", a précisé le ministre. "Les recherches se poursuivent pour retrouver l'individu, très défavorablement connu des services de police" et déjà condamné en France et en Allemagne.
  • Les collèges et lycées de la ville seront ouverts ce mercredi.
  • Plus de 600 policiers et gendarmes recherchent toujours le suspect et sont mobilisés sur l'enquête 

2h17. Emmanuel Macron a exprimé sa solidarité avec la "nation tout entière" sur Twitter.

1h54. Les cours sont suspendus dans les écoles maternelles et élémentaires ce mercredi matin annonce l'Académie de Strasbourg sur Twitter.

1h52. Un numéro de téléphone pour le public qui cherche à s'informer a été mis en place : le 0811 000 667. 

1h51. Environ 420 policiers sont mobilisés dans Strasbourg et autour de la ville pour tenter d'identifier et de retrouver le suspect, auteur présumé de la fusillade à Strasbourg, qui a fait au moins deux morts et douze blessés, selon les informations recueillies par franceinfo.

1h40. Le centre ville où des dizaines de personnes étaient confinées depuis 20h00 est progressivement évacué selon le compte Twitter de la police.

Les forces de l'ordre demandent à la population du Bas-Rhin de suivre ses instructions : _"Quittez le centre-ville par le Nord. Ne prenez pas la direction de Neudorf. Suivez scrupuleusement les consignes des forces de l'ordre. Gardez votre sang froid".  _Compte tenu des événements en cours à Strasbourg, les accès à l'autoroute A35 sont coupés (Nord et Sud) ainsi que l'accès à la RN4 vers Kehl, annonce la préfecture. Les autorités demandent aux automobilistes de ne pas rentrer dans Strasbourg.

1h22. "Les drapeaux seront mis en berne et un registre de condoléances sera proposé aux Strasbourgeois à l'Hôtel de Ville" dès ce mercredi a annoncé Roland Ries, le maire de Strasbourg sur son compte Facebook. "A la suite des événements dramatiques d'hier soir, j'ai décidé la fermeture du Marché de Noël demain, ainsi que l'annulation de tous les spectacles prévus dans les équipements culturels strasbourgeois. Une discussion est en cours avec l'Education nationale pour ce qui est de la fermeture éventuelle des établissements scolaires ce mercredi". "Je tenais à remercier les Strasbourgeois et les visiteurs pour leur patience et leur compréhension ; les confinements sont respectés et cela facilite le travail des forces de l'ordre" a-t-il ajouté.

1h07. Le palais des sports de Strasbourg, le Rhenus, est évacué tribune par tribune, annonce le club de basketball de Strasbourg, la SIG. "Des zones de covoiturage ont été mises en place" explique le club. Plusieurs centaines de personnes étaient confinés dans la salle depuis la fin de la rencontre de Ligue des champions entre Strasbourg et l'Olimpija Ljubljana, mardi soir en Alsace (victoire de la SIG 81-73).

00h47. Selon franceinfo, le suspect a pris la fuite en voiture. Il a braqué un chauffeur de taxi qui est sain et sauf. Le chauffeur de taxi affirme que le suspect est blessé.

00h30. Christophe Castaner, ministre de l'Intérieur et Rémi Heitz, Procureur de la République de Paris tiendront un point presse à l'hôtel préfectoral à 01h30. Les habitants sont toujours confinés dans le centre-ville.

00h22. Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner est arrivé à Strasbourg, indique le ministère sur Twitter. Accompagné du procureur de la République de Paris, il fait un point de situation avec le préfet. Emmanuel Macron s'est lui rendu peu après minuit à la cellule de crise interministérielle de Beauvau activée mardi au ministère de l'Intérieur.

00h12. Compte tenu des événements en cours à Strasbourg, les accès à l'autoroute A35 sont coupés (Nord et Sud) ainsi que l'accès à la RN4 vers Kehl, annonce la préfecture. Les autorités demandent aux automobilistes de ne pas rentrer dans Strasbourg.

00h10. Au moins une grenade a été retrouvées au domicile du suspect, lors d'une perquisition opérée à son domicile ce mardi matin dans le quartier de Neudorf par des gendarmes, a appris franceinfo.

23h40. Édouard Philippe a activé la cellule interministérielle de crise.

23h34. Nouveau point de la préfecture du Bas-Rhin : "Vers 20h, un individu armé est rentré dans le périmètre du marché de Noël par le pont du Corbeau en se dirigeant vers la rue des Orfèvres. L'individu a ouvert le feu, blessant plusieurs personnes. Le bilan provisoire fait état de 14 victimes dont deux personnes décédées, six blessés graves et six blessés légers. Un point de regroupement des victimes est installé place Kléber. Le périmètre de la Grande Ill est toujours bouclé. La circulation des tramways est actuellement interrompue pour garantir le périmètre de bouclage. Une cellule d'urgence médico-psychologique a été ouverte place Gutenberg dans les locaux de la Chambre de Commerce et de l'Industrie (CCI) où les personnes, toujours présentes dans le secteur, sont acheminées de manière sécurisée par les forces de l'ordre. _Les personnes présentes à Strasbourg, notamment dans le secteur du Neudorf et de la place de l'étoile, doivent rester confinées._"

23h25. Facebook a activé son "Safety check" ce mardi soir. Un outil qui permet aux personnes présentes dans la capitale alsacienne de rassurer leurs proches, et éviter ainsi de saturer les réseaux téléphoniques.

23h13. Un nouveau bilan fait état de quatre morts et 11 blessés.

23h03. Christophe Castaner est attendu sur place vers 23h30.

22h51. Le suspect présumé de l'attaque de Strasbourg devait être interpellé ce mardi matin mais il n'était pas à son domicile, selon les informations recueillies par franceinfo. Il devait être interpellé pour des faits de droits communs, pas pour empêcher un passage à l'acte.

22h40. Selon France Bleu Alsace, la police aurait localisé le tireur rue d'Epinal dans le quartier du Neudorf. 

22h39. Le suspect, auteur probable de la fusillade à Strasbourg ce mardi, est un Strasbourgeois de 29 ans, connu par la DGSI (la Direction générale de la sécurité intérieure) pour radicalisation, selon les informations de France Info. Il est toujours en fuite à l'heure actuelle.

22h29. L'incident s'est produit à deux pas du célèbre marché de Noël de la ville, le plus important de France. Pour la troisième année consécutive, comme l'indiquait cet article de France Bleu Alsace, le dispositif de sécurité mis en oeuvre est particulièrement drastique et plusieurs centaines de gendarmes mobiles, de policiers, de militaires de l'opération Sentinelle, d'agents de sécurité privés sont mobilisés.

22h27. La fusillade a fait au moins deux morts et 11 blessés, dont sept grièvement selon les informations de France Bleu Alsace

22h18. Les taxis ont appelé France Bleu Alsace, pour les gens dans le secteur de la gare, ils proposent des courses gratuites pour ceux qui veulent rentrer chez eux.

22h13. Un hélicoptère survole la place Kléber et le centre de Strasbourg. Les quartiers à éviter absolument sont les suivants : Neudorf, parc de l'Etoile, quartier de l'hôtel de police et l'hypercentre bouclé par les forces de l'ordre.

Le centre ville de Strasbourg le 11 décembre 2018 - Radio France
Le centre ville de Strasbourg le 11 décembre 2018 © Radio France - Lucile Guillotin

22h08. Alain Fontanel, 1er adjoint au maire de Strasbourg, lui-même confiné, confirme que le "tireur identifié est poursuivi par la police". 

22h06. Une source police indique à l'AFP un "échange de coups de feu dans le quartier où serait retranché l'assaillant". L'assaillant aurait été blessé par des militaires de Sentinelle avant de prendre la fuite.

22h05. La section antiterroriste du parquet de Paris se saisit de l'enquête. Selon franceinfo, une enquête est ouverte du chef d'assassinats, tentatives d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroristes criminelle.

22h01. Christophe Castaner se rend sur place, il est attendu vers 22h35. Selon le ministre de l'Intérieur, le tireur identifié est connu pour des faits de droits communs. Il est aussi fiché S selon les informations recueillies par franceinfo.

22h00. Deux  blessés sont en urgence absolue selon France Bleu Alsace. Les premières informations font état de blessures par balles.

21h56. Cette vidéo de l'intervention des policiers à Strasbourg a été confiée par un témoin à France Bleu.

21h50. Un numéro d'urgence a été mis en place par les autorités pour informer le public : 0811 000 667

21h46. Selon France Bleu Alsace, de nouveaux tirs ont été entendus en centre ville. Les autorités appellent la population à rester confinée et ne pas sortir.

21h43. Le bilan provisoire a été porté à deux morts et 10 blessés dont six grièvement blessés.

21h33. L'auteur des faits est identifié et activement recherché confirme la préfecture du Bas-Rhin. La reporter de France Bleu Alsace sur place fait état d'un important dispositif policier.

Strasbourg le 11 décembre 2018 - Radio France
Strasbourg le 11 décembre 2018 © Radio France - Lucile Guillotin

21h31. Selon France Bleu Alsace, l'auteur des faits a été identifié.

21h29. Le président de la République, Emmanuel Macron alerté par ses conseillers de la situation à Strasbourg, vient d'annoncer aux parlementaires qu'il écourte la réception organisée à l'Élysée. Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner est au centre de veille.

21h27. Selon France Bleu Alsace, le tireur pourrait avoir un complice. Une deuxième personne est recherchée. À l'heure actuelle, personne n'a été appréhendé.

  - Visactu
© Visactu

21h24. : Le plan blanc a été déclenché dans les hôpitaux, c'est-à-dire que les médecins sont mobilisés, a confirmé le CHU de Strasbourg.

21h18. Les rues du centre sont désertes a constaté la reporter de France Bleu Alsace. Les militaires de l'opération Sentinelle sont sur les dents.

21h10. Premier bilan communiqué par la préfecture : un mort et six blessés. Le plan blanc a été déclenché par les hôpitaux

21h09. Les secteurs à éviter : l'hypercentre autour du marché de Noël, de toute façon bouclé, mais aussi le secteur de l'hôtel de police comme le demande la préfecture.

20h59. Appel au calme d'Alain Fontanel.

20h54. L'hyper centre de Strasbourg, la Grande île, est bouclé. Plus personne ne rentre. Les touristes qui voudraient rentrer à leur hôtel ne le peuvent pas. Tous les bars et restaurants sont fermés.