Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Incendie à l'usine Lubrizol à Rouen

Incendie à l'usine Lubrizol à Rouen : le préfet de la Seine-Maritime répond aux questions des élus

Après l'incendie de l'usine Lubrizol à Rouen jeudi, le préfet de la Seine-Maritime a rencontré ce lundi soir les élus du territoire. De nombreuses questions se posent encore sur les conséquences de l'incendie, notamment sur la pollution engendrée par le nuage de fumée dégagé par l'incendie.

Après l'incendie de l'usine Lubrizol à Rouen jeudi, le préfet de la Seine-Maritime a rencontré ce lundi soir les élus du territoire.
Après l'incendie de l'usine Lubrizol à Rouen jeudi, le préfet de la Seine-Maritime a rencontré ce lundi soir les élus du territoire. © Radio France - Christine Wurtz

Face aux interrogations que suscite l'incendie de l'usine Lubrizol à Rouen jeudi dernier (le 26 septembre), le préfet de la Seine-Maritime et les représentants des services de l'État impliqués dans la cellule de crise ont rencontré les élus de la métropole Rouen Normandie ce lundi 30 septembre pendant plusieurs heures. Communication, plan d'alerte, déclenchement des sirènes : plusieurs maires émettent des critiques sur le dispositif  mis en place jeudi dernier. Habitants de l'agglomération et défenseurs de l'environnement s'inquiètent particulièrement des conséquences de l'incendie sur la qualité de l'air. En effet, la transparence promise par le préfet a connu quelques couacs. 

Le préfet a promis le résultat des prélèvements sur l'amiante ce mardi et les résultats des prélèvements concernant les dioxines contenues dans les suies pour jeudi. La priorité, c'est le refroidissement des 160 fûts  endommagés par l'incendie (sur 1.000 entreposés), qui peuvent dégager du mercaptan nauséabond mais sans danger, mais surtout de l'hydrogène sulfuré, "très toxique" selon le directeur de la direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement (DREAL). 

A plus long terme, l'avenir de l'éco-quartier Flaubert se pose pour Gilbert Renard, le président du groupe des élus de droite et du centre de la Métropole. Gilbert Renard propose un moratoire sur ce projet. 

Le préfet a rappelé par ailleurs la mise en place "le plus rapidement possible" d'un suivi épidémiologique des populations. Au moins 12 plaintes de particuliers ont été déposées au motif de mise en danger de la vie d’autrui par manquement à une obligation de sécurité et rejet nocif pour la faune, la flore et la santé humaine… Tandis que les élus et le préfet échangeaient à l'intérieur du hangar H2O, près de 500 personnes qui souhaitaient assister aux débats ont tenté d'entrer dans le bâtiment où se tenait la réunion. Un appel à manifester est lancé pour mardi 2 octobre et ce lundi 1er octobre, un rassemblement est également prévu devant le hangar H2O où se tient la rencontre entre le préfet et les élus. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess