Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Directeur de l'UNSS incarcéré : "Nous travaillons avec la justice" selon le recteur de l'Académie de Besançon

-
Par , France Bleu Besançon

Le recteur de l'Académie de Besançon, Jean-François Chanet, a suspendu de ses fonctions à titre provisoire le directeur départemental de l'UNSS en Haute-Saône le 13 janvier. Une mesure prise dès les premiers signalements de messages à caractère sexuel par des lycéennes de Lure.

Jean-Francois Chanet, recteur de l'Académie de Besançon.
Jean-Francois Chanet, recteur de l'Académie de Besançon. © Radio France - Jean-François Fernandez

En plus de la procédure judiciaire, le directeur départemental du sport scolaire en Haute-Saône est visé par des mesures disciplinaires. Cet homme de 59 ans a été suspendu de ses fonctions à titre provisoire le 13 janvier par le Rectorat. "Dès que nous avons eu connaissance des faits et de leur gravité, nous avons pris cette mesure" indique Jean-François Chanet, le recteur de l'Académie de Besançon, ce jeudi. Cette suspension est un préalable à une procédure disciplinaire. Elle vise à protéger les élèves mais aussi "la personne présumée responsable de ces actes" précise le recteur.

Aucun signalement entre 2014 et 2020

Le suspect est très connu dans le monde sportif en Haute-Saône mais aucun signalement n'a été fait auprès de l'Education nationale avant ceux de janvier : "Cette personne a exercé des responsabilités, a participé à l'organisation de grandes manifestations et nous n'avions pas de raison, auparavant, de prendre cette mesure."

Le responsable de l'UNSS en Haute-Saône est mis en examen pour agressions sexuelles et corruption de mineur, contre des lycéennes. Les faits ont été commis entre 2014 et 2020, selon le Procureur de la République de Vesoul, Emmanuel Dupic. Mais aucun n'a été signalé avant les dernières vacances de Noël, quand des lycéennes de Lure racontent à leurs parents avoir reçu des messages à caractère sexuel. Les parents l'ont dénoncé à la direction de l'établissement à la rentrée en janvier. L'établissement a aussitôt alerté le Rectorat. 

Nous travaillons en étroite collaboration avec la justice" J-F Chanet, recteur de l'Académie de Besançon

Depuis, la justice et l'Education nationale avancent main dans la main dans cette affaire. "Nous laissons la justice faire son travail mais nous travaillons en étroite collaboration" affirme le recteur, Jean-François Chanet. Et le procureur de Vesoul souligne que ce signalement a permis de lancer l'enquête : "L'inspection d'académie de Haute-Saône a signalé très rapidement les faits, ce qui nous a permis d'être réactifs" selon Emmanuel Dupic.

Le suspect a été placé en détention provisoire à la maison d'arrêt de Besançon.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess