Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Disparition d'Albert Gicquel près de Nantes : "On espère encore", confie sa fille

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu

Depuis le dimanche 13 décembre, Albert Gicquel a disparu de son domicile de Thouaré-sur-Loire sans laisser de traces. Alors que l'enquête continue, sa famille et des habitants remuent ciel et terre à quelques jours de Noël pour retrouver l'homme de 82 ans.

Les proches d’Albert Gicquel ont organisé des battues, en cartographiant les environs.
Les proches d’Albert Gicquel ont organisé des battues, en cartographiant les environs. © Radio France - Bastien Munch

Des plans de Thouaré-sur-Loire ou de Sainte-Luce-sur-Loire, tous quadrillés avec des couleurs différentes, recouvrent la table en bois du salon ce mardi. Chez la famille Gicquel, l'heure est toujours à l'organisation des recherches pour retrouver Albert, le grand-père, dont la famille est sans nouvelle depuis le dimanche 13 décembre, date à laquelle l'homme de 82 ans a quitté son domicile de Thouaré-sur-Loire sans raison apparente. Depuis neuf jours, plusieurs battues ont été organisées par ses proches et ont mobilisé plusieurs dizaines d'habitants des environs.

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

"On avait un ordre de zones à explorer qui avait été vu avec la mairie et la gendarmerie", explique Claire, une amie de longue date de la famille, qui coordonne les recherches. "On a donné une zone pour chaque groupe de deux, pour qu'ils l'épluchent entièrement, que ce soit dans les bosquets, dans les fourrés... S'ils trouvaient des objets, ils avaient des consignes bien précises."

"Un élan de solidarité"

"Ça fait chaud au cœur", avoue Nathalie, la fille d'Albert Gicquel. Elle fait les cent pas dans sa cuisine. "Tous les gens ont vraiment été formidables ! Il y a un monsieur qui est venu avec ses drones tous les matins pour quadriller les zones qui sont inaccessibles. On a aussi été faire des photocopies des plans, et quand on est venus les chercher, quelqu'un avait déjà payé. Il y a un grand élan de solidarité."

Neuf jours après la disparition de son père, Nathalie veut garder espoir. "Il faut vérifier et re-vérifier", martèle-t-elle. "Peut-être qu'il est encore mobile et qu'il se déplace. Quand on a ratissé une zone une fois, il peut très bien y retourner. Il s'est peut-être réfugié quelque part, on espère encore. Le problème, c'est qu'on ne sait plus où chercher."

La gendarmerie se concentre sur l'enquête

Dans les prochains jours, la famille Gicquel va donc changer de stratégie et se concentrer sur la diffusion des informations, notamment sur les réseaux sociaux. "Le but, c'est qu'un maximum de monde autour de Thouaré-sur-Loire et de Nantes agglomération soient au courant, connaissent son visage, en espérant un jour avoir un appel, un témoignage", indique Claire. Une opération de distribution de tracts avec la photo d'Albert est aussi prévue mardi 22 décembre dans les commerces et entreprises des alentours.

Après le déploiement de plusieurs équipes cynophiles et d'un hélicoptère, la compagnie de gendarmerie de Nantes a stoppé ses recherches sur le terrain depuis le jeudi 17 décembre. Une enquête est toujours en cours. Les enquêteurs s'appuient désormais sur le fichier des personnes recherchées, auquel a été inscrit Albert Gicquel. Concrètement, si Albert est contrôlé sur le territoire français, sa disparition sera automatiquement mentionnée. Les gendarmes espèrent aussi trouver des indices sur des images de vidéo-surveillance.

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Toutes les personnes susceptibles de fournir des informations sur Albert Gicquel sont invitées à contacter la brigade de gendarmerie de Sainte-Luce-sur-Loire au 02 51 13 39 90 ou à l'adresse bta.ste-luce-loire@gendarmerie.interieur.gouv.fr.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess