Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Meurtre d'Alexia Daval

Disparition d'Alexia en Haute-Saône : à Gray les habitants sont inquiets "il y a un malade dans le coin" dit une maman

mardi 31 octobre 2017 à 18:40 Par David Malle et Jean-François Fernandez, France Bleu Besançon

Au lendemain de l'annonce de la découverte d'un corps volontairement brûlé et pas encore identifié, plusieurs habitants de Gray et des environs disent être inquiets. Le maire de la commune a appelé ses concitoyens "à ne pas céder à la psychose"

L' affiche de la disparition inquiétante sur la vitrine du bar tenu par le père d'Alexia
L' affiche de la disparition inquiétante sur la vitrine du bar tenu par le père d'Alexia © Radio France - Jean François Fernandez

Gray, France

Christophe Laurençot, le maire de Gray (Haute-Saône), où a été découvert lundi un corps brûlé, non encore identifié, deux jours après la disparition d'une joggeuse de 29 ans, a demandé à ses concitoyens d'être "vigilants" mais de ne pas "céder à la "psychose". Christophe Laurençot admettait pourtant dès lundi soir au micro de France Bleu Besançon "II y a un criminel en cavale...je suis très très inquiet"

Il y a un criminel en cavale" - Christophe Laurençot, le maire de Gray

Le bar PMU tenu par le père d'Alexia, rideau baissé ce mardi, au lendemain de l'annonce de la découverte d'un corps brûlé - Radio France
Le bar PMU tenu par le père d'Alexia, rideau baissé ce mardi, au lendemain de l'annonce de la découverte d'un corps brûlé © Radio France - Jean François Fernandez

Ce mardi sous le soleil froid de Haute Saône, les habitants de Gray et des environs font part de leur inquiétude. Laurie une jeune maman rencontrée à Gray : "J'ai très peur, honnêtement je ne sors plus, parce que je sais qu'il y a un ou des malades dans le coin.donc j'ai peur pour moi et ma famille". Les enquêteurs poursuivent leur travail, pour découvrir si le corps retrouvé est celui d'Alexia Daval, mais en ville déjà beaucoup de Graylois partagent la douleur des parents , c'est le cas de Marie Noelle : "J'ai beaucoup de peine parcequ'ils vont avoir beaucoup de mal à remonter la pente"

J'ai très peur car je sais qu'il y a un malade dans le coin" - Laurie, une Grayloise

Les parents d'Alexia Daval sont bien connus à Gray, la mère est conseillère municipale et le père est commerçant et tient le bar PMU "La Terrasse". Tout en ville rappelle la disparition de la joggeuse de 29 ans, banquière à Besançon. Luce, une Grayloise, connait bien la famille " ce sont des gens connus et appréciés" Sylvie se met à la place des parents d'Alexia "on ne s'attend pas à ce que ça arrive chez nous, et voilà c'est à nos portes ."

Le ciel bleu sur une ville de Gray bouleversée par la disparition d'Alexia Daval - Radio France
Le ciel bleu sur une ville de Gray bouleversée par la disparition d'Alexia Daval © Radio France - Jean François Fernandez

Alexia, cette jeune femme sportive et souriante, qui a pratiqué la natation dans sa jeunesse et court régulièrement, est décrite comme "très sympa" et "ouverte" par ses connaissances. Employée dans une banque à Besançon, elle est très appréciée de ses collègues, dont certains ont participé lundi à la battue. L'agence de la banque située sur la zone de Chateaufarine à Besançon avait elle aussi baissé le rideau ce mardi