Faits divers – Justice

Disparition d'Anaïs Guillaume : son ancien compagnon en garde à vue

France Bleu Champagne-Ardenne mercredi 1 avril 2015 à 18:00

Anaïs Guillaume, 21 ans, a disparu le 16 avril 2013.

Près de deux ans après la disparition d'Anaïs Guillaume dans les Ardennes, son ancien compagnon a été placé en garde à vue ce mardi. Il est interrogé par la section de recherches de Reims.

Près de deux ans après la disparition d'Anaïs Guillaume à Blagny, près de Carignan dans les Ardennes, son ancien compagnon est en garde à vue depuis ce mardi. Il est interrogé par les gendarmes de la section de recherches de Reims. Des gendarmes qui ont mené des fouilles à Fromy mardi matin. C'est à six kilomètres du village d'Anaïs Guillaume. La jeune femme avait 21 ans au moment de sa disparition le 16 avril 2013. Depuis, les enquêteurs ont suivi différentes pistes. Sans succès jusqu'à maintenant. Un appel à témoins a été lancé à plusieurs reprises. 

Le dernier à avoir vu Anaïs vivante

Son ancien compagnon est le dernier à avoir vu Anaïs Guillaume vivante. Elle avait quitté le domicile de ses parents en début de soirée pour le rejoindre et passer la nuit avec lui, ce qu'elle faisait assez fréquemment. Entendu, juste après la disparition de la jeune femme, l'agriculteur a expliqué qu'elle avait dormi chez lui, et qu'elle était sans doute partie en pleine nuit ce qui lui arrivait souvent.

L'épouse de l'agriculteur étouffée par le poids d'une vache

Quand il s'est réveillé à à 4 heures 30 du matin sa Toyota Starlet n'était plus dans la cour. La voiture a été retrouvée carbonisée et sans plaque d'immatriculation en Belgique quatre jours plus tard, à onze kilomètres de la ferme de Fromy. L'homme a 18 ans de plus qu'Anaïs Guillaume. Quelque mois avant la disparition de la jeune femme, l'épouse de l'agriculteur était morte dans la salle de traite de la ferme, étouffée par le poids d'une vache qui était tombée sur elle. 

Rassemblement à Charleville-Mézières

Les parents d'Anaïs Guillaume organisent un rassemblement le 16 avril prochain devant le palais de justice de Charleville-Mézières. Une page Facebook a été créée pour diffuser l'information de ce rassemblement.