Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Nordahl Lelandais

Disparitions d'enfants : "Les premières heures sont déterminantes, les premiers jours aussi"

mardi 29 août 2017 à 8:24 Par Lionel Cariou, France Bleu Isère et France Bleu

Corinne Hermann travaille dans un cabinet d'avocats à Paris. Spécialiste des disparitions, elle suit plusieurs dossiers en Isère. Après la disparition de Maëlys, neuf ans, lors d'un mariage, Corinne Hermann était l'invitée de France Bleu Isère ce mardi à 7h50.

Corinne Hermann
Corinne Hermann © Maxppp - Alexandre MARCHI

Grenoble, France

Alors que l'on est toujours sans nouvelle de Maëlys, disparue ce dimanche lors d'un mariage au Pont-de-Beauvoisin (Isère), les recherches se poursuivent. Corinne Hermann a travaillé sur plusieurs dossiers de disparition, et elle insiste sur les premières heures des recherches.

"Les premières heures sont déterminantes pour rechercher l'enfant et pour rechercher des indices nous mettant sur la piste de cet enfant. Les premiers jours aussi sont importants parce qu'il ne faut pas cesser de rester en alerte." — Corinne Hermann, avocate

Corinne Hermann ce mardi matin sur France Bleu Isère

Corinne Hermann insiste aussi sur l'utilité de l'appel à témoin.

"Dans tous les cas, il faut tout tenter, tout faire, et informer le public parce que, de ce fait, on va tous être un peu plus vigilants et regarder un peu plus ce qu'il se passe autour de nous. Parfois, un seul indice peut être suffisant pour retrouver un enfant." — Corinne Hermann, avocate

Cette spécialiste rappelle aussi que le dispositif "Alerte enlèvement" (qui n'a pas été déclenché) répond à des critères très précis : il faut notamment être sûr qu'il s'agisse d'un enlèvement et que l'on dispose soit d'une description précise du véhicule, soit de l'identité du suspect.

À lire aussi

Maëlys a disparu dimanche 27 août 2017 au Pont-de-Beauvoisin (Isère) - Visactu
Maëlys a disparu dimanche 27 août 2017 au Pont-de-Beauvoisin (Isère) © Visactu -