Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Disparition d'Estelle Mouzin : l'ex-compagne de Michel Fourniret va être entendue

-
Par , France Bleu, France Bleu Paris, France Bleu Champagne-Ardenne

Monique Olivier, ex-compagne de Michel Fourniret, va être entendue jeudi par une juge d'instruction, dans le cadre de l'enquête sur la disparition d'Estelle Mouzin en 2003. Une audition qui fait suite à une déclaration de Monique Olivier en juin dernier, au sujet de l'alibi du tueur en série.

Monique Olivier, ex-compagne du tueur Michel Fourniret.
Monique Olivier, ex-compagne du tueur Michel Fourniret. © AFP - François Nascimbeni

L'ex-compagne de Michel Fourniret va être entendue jeudi dans le cadre de l'enquête sur la disparition d'Estelle Mouzin en Seine-et-Marne, en 2003. C'est Me Richard Delgenes, avocat de Monique Olivier, qui l'a confirmé à franceinfo ce mercredi.

En juin, sur France 2, Richard Delgenes évoquait une "déclaration spontanée" de Monique Olivier. Dans cette déclaration, elle évoque l'alibi de Michel Fourniret le soir de la disparition d'Estelle Mouzin : un appel téléphonique que Michel Fourniret aurait passé à son fils Jean-Christophe. "La question qui m'est posée est de savoir si Michel Fourniret a appelé son fils Jean-Christophe le soir de la disparition d'Estelle Mouzin ou s'il m'a demandé de le faire pour servir d'alibi", avait déclaré Monique Olivier, selon son avocat. Elle se disait à l'époque prête à collaborer avec la justice.

L'enquête relancée par une juge parisienne

L'enquête sur la disparition d'Estelle Mouzin piétine. En juillet 2019, la Cour de cassation a accepté de la dépayser de Meaux à Paris, avec la nomination d'une nouvelle juge d'instruction. Début octobre, cette nouvelle juge a désigné des gendarmes, afin qu'ils explorent à nouveau la piste du tueur en série Michel Fourniret. 

Les avocats du père d'Estelle Mouzin demandaient depuis longtemps que l'enquête s'intéresse à la piste Fourniret. La petite fille, âgée de 9 ans, avait disparu un soir de janvier 2003, alors qu'elle rentrait de l'école à Guermantes, en Seine-et-Marne. Son corps n'a jamais été retrouvé.

Dans une autre affaire - la disparition de Lydie Logé le 18 décembre 1993 dans l'Orne -, une information judiciaire a été ouverte pour "séquestration suivie de mort", après les gardes à vue la semaine dernière du tueur en série Michel Fourniret et de son ex-femme Monique Olivier.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu