Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Les affaires Fourniret

Disparition d'Estelle Mouzin : Monique Olivier, l'ex-femme de Michel Fourniret, auditionnée ce mardi

Dix-sept ans après la disparition de la fillette à Guermantes en Seine-et-Marne, l'ancienne épouse de "l'ogre des Ardennes", mis en examen dans ce dossier depuis le mois de novembre, est entendue ce mardi matin.

Reconstitution, avec Monique Olivier, du meurtre de Marie-Angele Domece, en octobre 2018.
Reconstitution, avec Monique Olivier, du meurtre de Marie-Angele Domece, en octobre 2018. © Maxppp - Romain Blanc

Une nouvelle audition pour Monique Olivier. L'ex-femme de Michel Fourniret est entendue à partir de ce mardi matin dans l'affaire Estelle Mouzin, cette petite fille disparue à Guermantes en Seine-et-Marne en 2003, par la juge qui instruit le dossier. Le tueur en série que l'on surnomme "l'ogre des Ardennes" reste mis en examen depuis le mois de novembre après avoir avoué l'avoir tuée, mais le corps de la fillette est toujours introuvable.

Le corps d'Estelle Mouzin toujours introuvable

Dans cette affaire, Monique Olivier a fait tomber l'alibi de Michel Fourniret, qui a fini par avouer. La magistrate cherche désormais à obtenir d'autres éléments sur la disparition, pour parvenir notamment à retrouver le corps. Michel Fourniret assure ne plus se souvenir où il l'a dissimulé. "C'est dans les oubliettes", a-t-il confié à la juge d'instruction en mars dernier.

En juin dernier, les fouilles menées dans les Ardennes n'ont rien donné. D'où l'audition de Monique Olivier, elle qui a fait tomber l'alibi de son ex-mari en révélant avoir passer le coup de téléphone qui l'innocentait, passé le 9 janvier 2003 chez eux, dans leur domicile belge, le jour de la disparition. Les avocats du père d'Estelle Mouzin restent convaincus que l'ancienne épouse en sait plus, notamment sur les repérages, et même sur le lieu où le corps aurait pu être caché. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess