Faits divers – Justice

Disparition d’une adolescente à Roanne : les enquêteurs explorent la piste du djihad

Par Sandrine Morin, France Bleu Saint-Étienne Loire lundi 6 avril 2015 à 11:40

Inès a disparu le 24 mars 2015
Inès a disparu le 24 mars 2015 © DR

Toujours aucune nouvelle de l'adolescente roannaise disparue le 24 mars dernier. Inès B., 15 ans, n'a plus donné de signe de vie depuis presque quinze jours. Certains indices peuvent faire penser à un départ pour le djihad.

Dans cette affaire, une enquête pour disparation inquiétante est ouverte. Elle est confiée au commissariat de Roanne et dirigée par le parquet roannais.   Téléphone coupé, pas d'activité sur les réseaux sociaux, Inès n'avait pas pris de vêtement et on l'a vue pour la dernière fois monter dans un train en direction de Paris. Fugue, enlèvement, rencontre dangereuse sur les réseaux sociaux ? De nombreuses pistes sont exploitées. Pour les enquêteurs, la piste du djihad n'est pas écartée. La jeune fille était musulmane et pratiquante. Dans sa chambre, lors de la perquisition, les policiers ont retrouvé des ouvrages religieux. Élevée dans un islam modéré, l'adolescente pratiquait plus ces derniers temps. Le dialogue avec ses parents était difficile. Mais à ce stade ce n'est qu'une piste. Le parquet insiste : "il n' y a aucune certitude" . Les enquêteurs vont même plus loin : pour eux, l'adolescente n'a pas forcément le profil. Elle se maquille, elle est coquette et les livres sur l'islam retrouvés chez elle n'ont rien d'ouvrages radicaux. C'est que confirme Alexandra Declérieux, sa maman, qui s'active depuis 15 jours pour retrouver la jeune fille. Sa mère, qui cherche aussi à retrouver deux jeune-femmes. Témoins clé -selon elle- de cette affaire.  

► Lire aussi - Appel à témoins à Roanne : une adolescente de 15 ans disparue depuis une semaine

" Ma fille était dans la religion, donc je me dis que c'est possible. D'après ce que la police a vu sur son Facebook, c'est vrai qu'elle faisait partie de groupes islamiques, mais pas non plus des groupes dans l’extrême, pas des groupes qui parlent de djihad ou quoi que ce soit. J'ai compris que c'était une éventualité quand ils sont venus perquisitionner la chambre de ma fille, parce qu'ils se sont intéressés qu'aux livres religieux. (...) Ils m'ont expliqué que les filières vers la Syrie, elles coupent tous liens vers l'extérieur"

Brune, mesurant 1,53 mètre, la jeune fille a été aperçue le jeudi 26 mars et on l'a vue pour la dernière fois, quand elle est montée dans un train en direction de Paris à la gare de Lyon Part-Dieu. Une page Facebook a été créée. Si vous disposez d'informations, vous êtes invités à prendre contact avec le commissariat de Roanne au 04 77 44 43 00.

Ines SON