Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Disparition de Delphine Jubillar

Affaire Delphine Jubillar : son mari Cédric prend un deuxième avocat

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Cédric Jubillar, mis en examen pour meurtre aggravé sur son épouse Delphine, prend un deuxième avocat. Maître Alexandre Martin, du barreau de Toulouse, vient renforcer l'équipe Jean-Baptiste Alary, du barreau d'Albi.

Maître Alexandre Martin du barreau de Toulouse va travailler sur le dossier Jubillar main dans la main avec maître Jean-Baptiste Alary du barreau d'Albi.
Maître Alexandre Martin du barreau de Toulouse va travailler sur le dossier Jubillar main dans la main avec maître Jean-Baptiste Alary du barreau d'Albi. © Radio France - Pascale Danyel

Cinq jours après avoir été mis en examen et incarcéré, Cédric Jubillar prend un deuxième avocat. Il s'agit de maître Alexandre Martin, du barreau de Toulouse. Le bâtonnier du barreau d'Albi, maître Jean-Baptiste Alary, qui représente l'artisan de Cagnac-les-Mines depuis le début de l'affaire Jubillar explique avoir voulu en renfort un confrère "qui pourra faire le lien avec la maison d'arrêt de Seysses" (près de Toulouse : ndlr) où est emprisonné Cédric Jubillar.

Jean-Baptiste Alary dit avoir reçu des "sollicitations d'avocats réputés sur la place nationale" et avoir "demandé à Alexandre Martin de venir" car c'est "un avocat d'une rare compétence, humain, avec qui la confiance est partagée". 

Cédric Jubillar est mis en examen pour meurtre aggravé sur la personne de Delphine Jubillar. Le corps de l'infirmière, mère de deux enfants, n'a toujours pas été retrouvé. La trentenaire est portée disparue depuis la nuit du 15 au 16 décembre 2020.

Déjà une affaire en commun

Les deux robes noires maîtres Alary et Martin ont notamment assuré ensemble en 2016 la défense d'un mari soupçonné d'avoir tué sa femme en lui donnant de l'insuline alors qu'elle n'était pas diabétique. Le dossier avait été requalifié. D'une poursuite pour "empoisonnement" (avec intention de tuer : ndlr), les deux avocats avait obtenu de passer à une poursuite pour "administration de substance nuisible à la santé" ayant entraîné la mort sans l'intention de la donner. Le mari avait écopé de trois mois de prison avec sursis. 

Maître Emmanuelle Franck travaillera également sur le dossier

Cédric Jubillar sera représenté au total par trois avocats, puisque Emmanuelle Franck, qui forme régulièrement un tandem avec maître Alexandre Martin, a également été enregistrée par le greffe comme avocat de l'artisan de Cagnac-les-Mines.

Les avocats font appel du placement en détention de Cédric Jubillar 

Le premier acte de maître Martin a été ce mercredi de faire appel de l'ordonnance du placement en détention de Cédric Jubillar. Alexandre Martin estime la conférence de presse du procureur de la République vendredi dernier proprement "scandaleuse" et entièrement à charge. Il déplore que Cédric Jubillar soit traité comme un coupable idéal : "Cette conférence de presse est scandaleuse car le procureur s'est attaché à présenter Jubillar comme un coupable alors qu'il est là pour rétablir la présomption d'innocence (...) et pas pour clouer au pilori un individu". 

Selon l'avocat toulousain "le Parquet a failli aux règles juridiques et déontologiques en présentant Cédric Jubillar comme un coupable". En conséquence, Alexandre Martin a fait appel de l'ordonnance du placement en détention et "espère dans les jours qui viennent un débat équilibré er respectueux des droits devant la chambre de l'instruction".

La date d'audience devant la chambre de l'instruction pour débattre de la demande de la remise en liberté de Cédric Jubillar n'est pas encore fixée.

Maîtres Emmanuelle Franck et Alexandre Martin le 6 avril 2021 lors du procès en appel du meurtrier de Jérémy Roze.
Maîtres Emmanuelle Franck et Alexandre Martin le 6 avril 2021 lors du procès en appel du meurtrier de Jérémy Roze. © Radio France - Pascale Danyel
Choix de la station

À venir dansDanssecondess