Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Disparition de Delphine Jubillar

Disparition de Delphine Jubillar : une nouvelle battue organisée par ses amies

Des amies de Delphine Jubillar ont improvisé une nouvelle battue ce jeudi matin dans le secteur de Cagnac-les-Mines (Tarn). Pour ces proches, même en dehors du cadre officiel de l'enquête, il faut continuer à chercher sur le terrain, deux mois et demi après le disparition de la maman.

Une vingtaine de volontaires présents ce jeudi matin à Blaye-les-Mines
Une vingtaine de volontaires présents ce jeudi matin à Blaye-les-Mines © Radio France - Sandrine Morin

Une vingtaine de personnes participent ce jeudi  25 mars à de nouvelles recherches pour retrouver Delphine Jubillar, la mère de famille du Tarn disparue depuis la mi-décembre de son domicile de Cagnac-les-Mines, près d'Albi. Ce sont les copines de Delphine, qui s'étonnent que d'autres battues n'ont pas été organisées, qui en sont à l'initiative. Les volontaires s'étaient donné rendez-vous dans le secteur de Blaye-les-Mines, près du parc Cap'Découverte. Les gendarmes sont intervenus au départ pour rappeler les consignes de sécurité sanitaire, rien de plus.

Des recherches hors cadre officiel

Selon nos informations, ces recherches se font bien hors du cadre de l'enquête et de l'instruction menée par les deux juges d'instruction toulousains. Les volontaires viennent de Cagnac-les-Mines, mais aussi de L'Isle-sur-Tarn, Gaillac, et de villages situés à proximité.

La recherche est organisée par des amies proches de Delphine Jubillar.
La recherche est organisée par des amies proches de Delphine Jubillar. © Radio France - Sandrine Morin

Emy, une des copines les plus proches, explique qu'elle fait quotidiennement, seule depuis près de trois mois, des recherches. "Tous les jours, je sillonne les chemins du secteur à la recherches d'indices. J'aurais voulu fédérer plus de monde que ça.", admet-elle. Alors que plus de 1.800 personnes étaient présentes le 23 décembre pour les recherches organisées par la gendarmerie, elle espérait que l'appel pour ce jeudi, largement relayé sur les réseaux sociaux, allait attirer plus de volontaires que la vingtaine de participants. 

Les gendarmes estiment que ces initiatives personnelles ne servent pas hélas à grand chose, trois mois après. La cellule de spécialistes mobilisés sur l'affaire Delphine Jubillar est toujours opérationnelle et enquête avec d'autres moyens.

Delphine Jubillar a disparu dans la nuit du 15 au 16 décembre. La piste criminelle reste privilégiée depuis l'ouverture d'une information judiciaire fin décembre 2020. Mais aucune garde à vue n'a été ordonnée, aucune indice important ne semble avoir été trouvé. On sait que le mari, Cédric Jubillar, est convoqué dans les jours qui viennent par le juges sous le statut de partie civile. Le scénario de cette disparition reste donc un mystère entier.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess